Cambodia | Stickman Tech., JSC | Peppermint

Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

La liste de tous les extraits faits sur les livres de booknode

Une fille comme elle
date : 15:26 par Lady-Di voir tout les commentaires de Lady-Dises comms
-Comment vais-je faire sans vous ?
-Au cours de ces quatre dernières années , je ne suis venu vous secourir que deux fois .
-Cinq !
-Vous me donniez beaucoup plus de fil à retorde quand vous étiez adolescente .
-Je vous en ai fait baver autant que ça ?
-Non , enfin , vous n'étiez pas un ange . Dois-je vous installer sur le fauteuil avant de sortir ?
-Je le ferai seule , il paraît qu'après une chute de cheval , il faut remonter tout de suite sur sa monture .
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Une fille comme elle
date : 15:19 par Lady-Di voir tout les commentaires de Lady-Dises comms
Deepack se pencha pour regarder sous le lit , souleva son oreiller, alla tirer les rideaux avant de les refermer .
-Qu'est-ce que tu fabriques ? questionna Lali .
-Eh bien puisque tu as trouvé notre sauveur en te retournant dans notre lit , c'est qu'il ne doit pas être très loin , alors je cherche .
-C'est vraiment le moment de faire l'imbécile !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Royal Saga, Tome 1 : Commande-moi
– Profites-en bien, dit-elle. Et pense à ton cœur.
Je me lève et mets ma tasse dans l’évier.
– Que je pense à ne pas le laisser se faire briser ?
– Pense à saisir ta chance avec lui, précise Jane en me raccompagnant. Sinon, à quoi ça servirait d’en avoir un ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Mystère Henri Pick
"Comment croire ceux qui disent écrire pour eux ? Les mots ont toujours une destination, aspirent à un autre regard. Écrire pour soi serait comme faire sa valise pour ne pas partir."
p:158
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Mystère Henri Pick
"Les femmes sont toutes si séduisantes au Japon
Que les autres ont dû être noyées à la naissance."
p:126
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Black Butler, Tome 26
" Le chef de la maison Phantomhive, Ciel Phantomhive, c'est moi. "
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rayon de lune
- Comment est-ce possible? s’étonna Sélène qui ne comprenait pas comment une morsure qui ne pouvait pas lui transmettre le gène loup pouvait malgré tout lui offrir presque l’éternité.
- Parce que l’amour d’un loup pour sa compagne est éternel, déclara solennellement Tristan.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rayon de lune
- Sa compagne pour un loup est ce qu’il a de plus précieux…
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rayon de lune
Un loup, noir, presque aussi beau que Tristan, sortit de l’ombre. L’échine courbée, brisé par une lassitude et une tristesse indicible, il gardait la tête baissée. Puis, il leva le museau et regarda la jeune femme. Émue jusqu’au tréfonds de son âme, elle fixa les beaux yeux ambrés dans lesquels elle lut que Gaïlen souffrait au moins autant que son frère d’être séparé de lui. Sélène sentit des larmes brûlantes couler sur ses joues.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rayon de lune
Son regard fut pris en otage par celui de Tristan, elle remarqua que ses iris bleus étaient parsemés d’or. Elle écarquilla les yeux lorsqu’il commença à se pencher vers elle, lentement. Il ne l’embrassa pas, comme elle l’avait espéré, mais la respira, profondément. Quelques mèches de ses cheveux effleurèrent sa joue ce qui la troubla terriblement.
Puis, aussi lentement qu’il s’était penché, il se redressa et riva à nouveau son regard à celui de la jeune femme. Elle retint une exclamation. Ses splendides yeux bleus étaient désormais ambrés. L’effet était tout à fait saisissant. Sélène comprit que c’était le loup qui la regardait désormais, mais se demandait pourquoi Tristan faisait cela. Tentait-il de l’effrayer? Dans quel but? Lui donner une raison de fuir pour se débarrasser d’elle? Lui faisait-il un honneur ou avait-il décidé de la livrer à la bête qui pouvait sans problème la dévorer?
Elle laissa le loup l’observer, lui rendant son regard sans ressentir aucune crainte, ne se sentant nullement menacée, juste observée, étudiée. Pourtant, son bon sens aurait dû lui faire ressentir une peur salutaire, mais elle devait avoir perdu tout bon sens. Elle se demanda si Tristan et son loup étaient deux entités distinctes, ayant deux volontés propres, ou s’ils n’étaient qu’une seule et même personne.
La main de Tristan désormais pourvue de griffes s’éleva vers le visage de la jeune femme qu’il effleura pourtant très délicatement. Ce contact étrange, chargé d’une violence contenue acheva de la troubler, et la fit frémir. Elle ferma les yeux, s’y soumettant volontiers.
Elle entendit Tristan pousser un grognement étouffé puis plus rien. Sélène rouvrit les yeux pour constater qu’il n’était plus là.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rayon de lune
Sélène allait se retourner pour se remettre au chaud dans son lit lorsque ses yeux captèrent un mouvement, en bas, dans la cour. Elle plissa les paupières pour accommoder sa vision et le vit. Un splendide loup noir, énorme, avançait tranquillement. Elle le vit s’asseoir au beau milieu de la cour et relever la tête.
Allait-il se mettre à hurler? Elle eut un sursaut, car il lui sembla qu’il la fixait. Les yeux de l’animal durent saisir des particules de lumières, car ils se mirent à luire dans l’obscurité, comme ceux d’un chat dans les phares d’une voiture. Si Gaël, lorsqu’il était loup était un animal magnifique, celui-ci le surpassait en beauté, en taille et en puissance. Elle se demanda s’il s’agissait de Liam, Dorian ou Tristan. Le loup baissa la tête et prit tranquillement la direction de la maison.
Sélène, dévorée de curiosité, se dit qu’elle pouvait très facilement savoir qui il était en espionnant le couloir. En effet, toutes les chambres des membres de la meute étaient situées à cet étage. Déverrouillant doucement sa porte, elle l’ouvrit et se faufila dans le couloir.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rayon de lune
- Il y a une chose que je ne comprends pas. Si un loup, immortel donc, s’éprend d’une mortelle, il est condamné à souffrir lorsqu’elle disparaît alors?
- Pas nécessairement, mais de cela, je n’ai pas le droit de te parler. Ne faisant pas partie de la meute, tu…
- Je comprends.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rayon de lune
- Comment est-il devenu Meneur de Loup? Et c’est quoi la différence avec un chef de meute?
- Un Meneur n’est pas soumis aux effets de la pleine lune, aucun autre mâle ne peut, même en le combattant, prendre sa place et il est incapable de reconnaître la femme qui lui est destinée.
- La femme qui…
- Oui, chaque loup a une femme, faite pour lui pour ainsi dire, quelque part. S’il la trouve, il ne peut pas ne pas l’aimer. En revanche, il peut aimer une autre femme, mais perd celle qui lui était… heu… réservée.
- Et si cette femme spéciale n’aime pas celui à qui elle est destinée.
- Si elle est louve la question ne se pose pas puisqu’elle est vouée à l’aimer. En revanche, si elle est humaine, alors le loup est malheureux et dans ce cas, mieux vaut pour lui ne jamais la rencontrer.
- Mais c’est terrible! s’exclama la jeune femme. Ça ressemble à une malédiction.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rayon de lune
Les cinq personnes qui lui faisaient face, sans avoir perdu leur apparence humaine, arboraient cependant certaines caractéristiques indéniablement lupines.
Sélène rejeta d’office le terme que d'aucuns auraient utilisé pour les qualifier. D’ailleurs ceux qu’elle regardait n’avaient rien à voir avec les garous que l’on voyait dans les films d’épouvantes, anciens ou récents. C’était beaucoup plus subtil et beau qu’un simple compromis entre l’être humain et l’animal. Si tous les cinq possédaient le regard si particulier du loup, à la fois franc, profond et mystérieux, de même que ses crocs, leur morphologie ne s’était pas réellement modifiée. Aucun pelage ne couvrait leurs visages ou leurs mains. Ils semblaient en état de transition, plus tout à fait humains, mais pas encore loups. Non, c’était plutôt comme s’ils révélaient ceux qu’ils étaient réellement. Pourtant, il y avait quelque chose de plus et c’était cela le plus extraordinaire. La férocité, la sauvagerie de l’animal qu’ils portaient en eux, semblait irradier de leur être formant une aura autour de leur corps. Enfin plus exactement, ce halo se superposait à eux, individuellement.
À cet instant précis, Sélène ne savait pas si un loup possédait ces hommes et femmes ou si, au contraire, cinq loups abritaient une part d’humanité.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Descendants des oracles, tome 1: fugitive
Thom se tut, pétrifié devant le loup aux yeux dorés. Une bête puissante au pelage lumineux qui se tourna vers sa soeur...
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Adélie, mon amour
En 1815, Jules Dumont d'Urville a vingt-cinq ans. Il n'a pas renoncé aux idées de gloire qui animaient sa jeunesse, mais la période napoléonienne n'est pas propice aux épopées sur l'eau. Depuis Trafalgar, la marine française est clouée à terre. Lassé et même dégoûté de la vie qu'imposait le blocus de Toulon par les Anglais, Dumont d'Urville avait voulu changer de carrière. Sa lettre de démission s'est perdue dans les méandres des services administratifs du ministère de la Marine durant cette période trouble de la Restauration qui a vu, dans un claquement de portes théâtral, partir et revenir Napoléon, arriver, s'en aller puis s'établir enfin Louis XVIII. Son souhait de quitter le service n'a pas abouti. Tant mieux.
Au mois de mai, l'Empereur, au retour de l'île d'Elbe, s'est réinstallé aux Tuileries. Les armées anglaise, prussienne, autrichienne et russe font route vers la France.
Waterloo se profile. Jules Dumont d'Urville est loin de tout cela. Ses idées libérales le poussent à se défier de Napoléon tout en méprisant la royauté incarnée par les derniers Bourbons. Au fond, bien qu'issu d'une petite noblesse normande désargentée, il est républicain. La France, en ce printemps 1815, vit un moment crucial de son histoire. Mais Dumont se tient à l'écart du tumulte. Pas par peur de s'engager. Il a d'autres choses en tête. Il se marie. Il est amoureux. Il bénit le jour où il a poussé la porte d'une petite boutique du centre de Toulon, pas loin de la mairie.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Descendants des oracles, tome 1: fugitive
- Euh... Ils étaient apprivoisés ces loups? », demanda Logain d'une voix étranglée.
- Un loup ne s'apprivoise pas, grogna durement Ivan.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Descendants des oracles, tome 1: fugitive
Aiyden leva la tête pour le regarder et Thom sursauta. Les yeux de son ami étaient vraiment jaunes. Il avait quelque chose d'un loup... Aiyden baissa les yeux, sans parvenir à cacher la luminescence de son regard.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Descendants des oracles, tome 1: fugitive
« Viens avec nous, le Conseil saura sans doute t'expliquer
tout cela. »
Aiyden resta bouche bée. Si les explications de la jeune femme répondaient à des années de questionnements et que toutes les cordes de son âme vibraient à présent d'un espoir insensé -Je ne suis pas un monstre!-, quelque chose l'arrêtait, l'empêchant de se livrer à une joie entière.
- Je ne sais pas. » Les yeux de Shaiel redevinrent brusquement bleus. « Je ne peux pas quitter mes amis, pas maintenant. »
Shaiel eut un petit rire sarcastique. « Tes crises se rapprochent. Je l'ai vu et toi aussi, si tu ne peux pas contrôler ton agressivité, combien de temps penses-tu pouvoir les aider? »
- Je ne peux pas les quitter, mais peut-être que vous pourriez m'apprendre à maîtriser mes crises, ici?
- Non, je ne peux pas, tu es en phase d'Éveil. Ta nature de loup s'éveille. Nos chefs préparent une cérémonie. Je ne peux pas le faire. Le loup en toi finira par consumer ton esprit, te rendant fou. Un loup dans un corps d'homme…
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Descendants des oracles, tome 1: fugitive
Lors de la Troisième Lune, un loup te guidera.
Nous partageons le même secret, je peux t'aider.
Viens en confiance.
Une amie sincère.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Secret des glaces
date : 13:11 par Lyanaa voir tout les commentaires de Lyanaases comms
« On l’a trouvé », murmura-t-elle.
Ry ne dit rien. Il contemplait, le regard dur, intense, le dolmen et ce qui filtrait de sous la roche. La sécrétion formait une petite mare qui s’écoulait lentement dans les fissures et les crevasses de la pierre. Gravés dans le sol, devant la mare, trois loups formaient un cercle, chacun le museau sur la queue du précédent, se pourchassant à travers l’éternité.
Prends garde à ne pas marcher là où gisent les loups.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Secret des glaces
date : 13:10 par Lyanaa voir tout les commentaires de Lyanaases comms
Ry promena à nouveau la lumière de la lampe sur les parois de la grotte. L’eau gouttait depuis la voûte dans la mare, faisant un petit plop, pataplop, plop. Zoé vit des stalagmites, quelques bouts de bois pourri, les vestiges d’un feu de camp et un bol de métal martelé. Les formes grossièrement esquissées de sept loups étaient gravées dans la paroi de pierre, sept loups qui se pourchassaient dans une ronde sans fin autour de la grotte.
« Les loups…
- Quoi? demanda Ry.
- C’est ce que ma grand-mère écrivait à la fin de sa lettre. Elle disait qu’il ne fallait pas marcher là où les loups sont couchés. Peut-être les loups gravés dans la paroi sont-ils une espèce d’indice de l’endroit où se trouve le vrai autel. Encore une énigme de Gardienne.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Secret des glaces
date : 13:09 par Lyanaa voir tout les commentaires de Lyanaases comms
Ses yeux fiévreux s’éclaircirent un peu, et il regarda autour de lui. Elle vit son visage exprimer un étonnement croissant alors qu’il découvrait l’endroit macabre et mystérieux qui servait de chambre funéraire à son peuple depuis le commencement des temps. Elle ne le quitta pas des yeux tandis qu’il observait la mare noire, profonde, huileuse, alimentée par les gouttes qui tombaient de la voûte, le sol hérissé de stalagmites pareilles à des rangées de pierres tombales, les silhouettes de loups gravées dans la roche des parois.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Déjouer le système, Tome 1 : A n'importe quel prix
La semaine parut interminable alors que je jonglais entre mes gardes à l’hôpital, les posts du blog et mes sessions études un peu moins fréquentes qu’auparavant. Le rêve d’Amsterdam était un souvenir lointain, comme les paillettes tombant d’un souvenir de contrefaçon ramené comme le rappel de vacances incroyables. J’avais seulement quitté le pays pendant quarante-huit heures – en comptant le voyage – mais je savais que je voulais y retourner, et rapidement.
Je continuai à prendre la pilule et achetai quelques anciens numéros de Cosmo pour lire leurs articles sur du ‘sexe génial’, tout en me rendant compte combien j’étais ridicule d’utiliser de la culture populaire comme éducation sexuelle. Jusqu’au voyage en Hollande, je ne m’étais jamais inquiétée d’avoir à faire plaisir à un partenaire. Mais maintenant, j’étais résolue à le faire se sentir aussi bien qu’il m’avait fait me sentir dans ces moments où nous nous étions embrassés et caressés.
Deux jours avant le dîner, une boîte arriva des Pays-Bas. Je l’ouvris et découvris les trois robes de soirée que j’avais laissées accrocher dans le dressing de ma chambre à Amsterdam. J’arrêtai de respirer pendant une seconde. La carte disait seulement, Porte l’une d’elles vendredi.
Vu qu’il m’avait déjà vu dans la noire à couper le souffle, je choisis la robe longue crème. Elle avait un corset qui s’attachait autour de mon cou et était également dos nu. Cette robe, plutôt longue, me donnait l’impression d’être encore plus exposée et je ne saurais pas dire pourquoi. C’était une robe extrêmement féminine, avec une jupe plissée d’un tissu fin presque transparent – le genre que Marilyn Monroe portait dans la scène fameuse où sa robe se soulève dans un aéroport dans Sept ans de réflexion.
Il y avait également les chaussures assorties à la robe et la sélection de lingerie. Vu que le port d’un soutien-gorge n’était toujours pas possible, je sélectionnai un minuscule string blanc et laissai le reste dans sa boîte.
Ma propriétaire, Lupe, arriva avec Alex et ensemble elles essayèrent de m’extirper tous mes secrets pendant qu’elles attachaient mes cheveux en une élégante coiffure.
À un moment, Alex me murmura à l’oreille que sa sœur avait également aperçue mon homme mystérieux, et l’avait défini comme ‘totalement appétissant’.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Secret des glaces
date : 13:08 par Lyanaa voir tout les commentaires de Lyanaases comms
Un mouvement soudain à la porte de devant accéléra les battements de son coeur, mais ce n’était que les silhouettes fantomatiques des loups.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Le Secret des glaces
date : 13:07 par Lyanaa voir tout les commentaires de Lyanaases comms
Lena Orlova vit les loups. Ils rôdaient à la limite de la nuit, juste hors de portée des projecteurs, la queue basse, frôlant la neige.
Elle pressa le pas, ses bottes de feutre dérapant sur les ornières gelées de la route. Le froid était terrible. Son haleine formait un nuage de buée devant son visage, et l’air semblait crisser comme du papier au moindre mouvement brusque.
Elle ne remarqua le corps qu’au moment où elle faillit le heurter. Il était accroché par les talons au montant de la porte du camp, tout nu, les mains liées dans le dos avec du fil de fer, la tête tournée sur le côté, les yeux mi-clos. Au-dessus des pieds, attachés de la même façon, elle vit qu’ils avaient cloué une pancarte portant une inscription en lettres rouge vif: ON NE S’ÉVADE PAS DE NORILSK.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0