Unlocker | No Men Beyond This Point 81 mins A wry mockumentary that asks the question, what would the world be like if women were in charge? Imagine a world where, since 1953, women… Watch No Men Beyond This Point | Sofia the First - Season 4 (2017)

Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de tommyvercetti : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Les Fils des ténèbres Les Fils des ténèbres
Dan Simmons   
Dan Simmons revisite Dracula en implantant son histoire dans le monde contemporain (1991), dans une Roumanie qui sort de dictature, avec une analyse toute scientifique et SF du côté fantastique des vampires. D'ailleurs certains passages de la première partie (aux USA) sont assez ardus côté jargon et biologie.
J'ai cependant trouvé l'histoire un peu trop terre à terre, justement, longue à se mettre en route et peu ambitieuse. J'aurais peut-être souhaité plus d'horreur, de mystère ; ici c'est presque trop limpide et cohérent.
Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 3 : Le Ventre Mou Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 3 : Le Ventre Mou
Slimane-Baptiste Berhoun    François Descraques   
Ces références à la culture geek, à la communauté Youtube, parfois c'est un peu WTF quand ça apparait, mais c'est tellement drôle ^^
On voit que ici l'auteur s'est lâché, aussi dans les prises à parti du lecteur, qui donne un côté "méta" au bouquin.
Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 4 : La Porte Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 4 : La Porte
Slimane-Baptiste Berhoun    François Descraques   
Ce chapitre est plus dramatique que les autres, plus sombre. Les mêmes ingrédients que la Web Série.
Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 2 : Le Loup, le Renard et la Belette Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 2 : Le Loup, le Renard et la Belette
Slimane-Baptiste Berhoun    François Descraques   
Suite tout aussi géniale, plus sombre et dramatique. Malgré quelques petits passages un peu long.
Mais c'est vraiment super de découvrir le Visiteur durant son enfance.
Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 5 : Les Petits Bâtards Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 5 : Les Petits Bâtards
Slimane-Baptiste Berhoun    François Descraques   
Superbe fin ! Le roman suit la même trame que la série.
Seul défaut : C'est déjà finit !
Le Visiteur du Futur : La Meute Le Visiteur du Futur : La Meute
François Descraques    Slimane-Baptiste Berhoun   
Une bonne extension à l'univers du Visiteur du Futur, qui nous replonge totalement dans l'esprit, avec des personnages forcément préservés, fidèles, facile à imaginer ; des voix, des gestes qui respectent le jeu des acteurs ; une écriture très cinématographique, mais du coup peut-être moins de profondeur que si cela avait été un livre dès le départ.
L'histoire ne casse pas des briques mais reste dans l'esprit des autres saisons, l'humour est toujours égal à lui-même, avec des références ("culture" geek, YT...), des prises à parti du lecteur, un côté "cassage du 4e mur", avec de l'humour sur la forme même du récit (répétition, intervention du correcteur, etc) et toujours un espèce de mauvais goût qui souvent rend la scène WTF, mais toujours retombant sur ses pattes.
Bref, très agréable et plaisant à lire, très simple et rapide, les épisodes ne sont pas bien longs, et le récit nous apporte les réponses soulevées par la fin de la saison 3, avec la mention d'un autre monde, et une vraie profondeur au personnage du Visiteur.
Un bon moment passé, donc :)
Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 1 : Après l'heure, c'est plus l'heure Le visiteur du futur - La Meute -, Episode 1 : Après l'heure, c'est plus l'heure
Slimane-Baptiste Berhoun    François Descraques   
On sent vraiment l'atmosphère de la série, et les personnages dans leurs répliques ; le tout avec une écriture très scénaristique, facile à se représenter. C'est agréable et facile à lire. Après, bon, c'est très léger et pas bien compliqué. Justement, l'écriture proche de la série fait qu'il n'y a finalement pas grand chose de plus ; l'introspection est limitée, elle apporte du plus, surtout sur Henri (c'est Slimane lui-même, j'imagine que c'est pour ça), mais globalement on a l'impression de voir les scènes comme devant un écran.
Après, ce tome-ci ne fait que mettre en place l'histoire. Je vais voir pour la suite...
Le Chant de Kali Le Chant de Kali
Dan Simmons   
Eh bien moi j'ai apprécié :) L'histoire est lente, oui, ça m'a un peu donné la même impression que Les Fils des Ténèbres de Simmons aussi. Ça ne se bouscule pas à chaque seconde, le mystère est progressif et déborde très lentement dans l'angoisse. On glisse doucement dans le vif du sujet.
Effectivement, le protagoniste a l'air plus spectateur, victime de ce qu'il raconte. Mais justement, ça ajoute de l'immersion, une sensation d'impuissance, d'être à la merci de cette ville et des manigances de ce culte, et ça le rend plus humain, plus faible. La fin est horrible, j'ai été surpris, mais elle a ce mérite d'être en nuances de gris, voire plutôt sombre. C'est audacieux dans la littérature SFFF en général. Quoi que là c'est plus du thriller, en fait. Le côté fantastique est suggéré, voire on peut compter sans.
La fin d'ailleurs, qui a ce défaut de l'épilogue à rallonge, pfff j'avoue que ça me lasse, une fois que l'intrigue est finie, quand les choses durent des plombes. C'est comme à la fin d'une rando quand la fatigue surgit, comme si notre corps savait que c'était bientôt la fin. On a envie que ça se termine.

Et sinon premier roman de Dan Simmons ! 1985 ! GG à lui !
Terre de lierre Terre de lierre
Tanith Lee   
Bon, ce livre-ci, j'ai un peu moins apprécié, mais Tanith Lee reste quand même un régal à lire.
Je m'attendais à une SF plus narrative, plus centré sur un scénario, une histoire. Ici c'est plus une étude sur les survivants de l'humanité, et une réflexion sur les envahisseurs, qui sont assez particuliers. Réflexion intéressante, et dont la fin clot très bien l'histoire, ceci dit. Le personnage d'Esther est très fort, en tant que femme ; l'écriture de Tanith Lee est vraie, brute, sincère, et ça fait plaisir. Encore une fois, j'ai l'impression de voir une différence dans le style d'écriture, du fait que ce soit une femme qui écrit, et qu'elle semble tenir à ce style d’héroïne (Uasti dans la saga, et ici Esther). Et ça fait du bien. Ça donne une autre vision sur le récit, je trouve. J'ai trop l'habitude de lire des textes d'hommes.

Bref, un bon moment, un livre court, assez peu dynamique, ceci dit ; plutôt lent mais jamais chiant, évidemment. Après, ça reste de la SF de 85, c'est un genre qui a évolué depuis.
Cyrion Cyrion
Tanith Lee   
Je n'avais jamais lu un livre dans ce genre, avec un même personnages, plusieurs histoires indépendantes et assez courtes... C'est un style que je n'apprécie pas particulièrement.
En revanche, le livre, plus objectivement, était très bon. L'écriture de Tanith Lee (ou en tout cas sa traduction) était très agréable à lire et très belle, pleine de poésie sans toutefois rendre le ton ennuyant et lourd. Les personnages sont très humains, et même le héros, qui reste très "surhumain", n'est pas aussi opaque que ça dans le genre, surtout dans la seconde partie du livre, quand il ne s'agit plus de récits à postériori. La fin nous donne à voir des choses plus réalistes.
Les histoires sont très bien construites, avec des mystères crédibles et peu de fantasy malgré tout. La recette hélas se ressemble un peu toujours et est bien connue ; un mystère irrésoluble, ou un fouillis qu'on croit cerner, et puis Cyrion qui fait ses affaires, et à la fin on a l'explication sur le pourquoi du comment.

Bref, c'est un bon livre, mais il faut aimer Columbo et ne pas être allergique aux vrais héros.