Leia Mais…Show Dogs: O Agente Canino – BluRay 720p / 1080p Legendado | Faronics Anti-Executable | Ballroom e Youkoso Episode 15

Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sarahkikou : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Pèlerins des ténèbres Pèlerins des ténèbres
Serge Brussolo   
Entre thriller, contes et légendes, Brussolo nous emmène faire un tour dans son imaginaire. En fois la toile posée sur son châssis, l'auteur d'amuse à nous peindre une fresque ayant pour cadre l'époque médiévale. Unique rescapé d'un pèlerinage, frère Guillaume est au secret dans son abbaye, enfermé dans une cage de fer. A-t-il perdu la raison ou vraiment vu le diable comme il le prétend. S'ensuit des descriptions tout à fait pittoresques d'une époque, d'une culture et d'une société où les femmes n'ont d'autre statut que celui de femelles aux capacités intellectuelles limitées, se situant entre l'animal ou le nourrisson.
Certains romanciers débordent d'imagination, d¿autres brillent par leur style, d'autres encore par leur finesse psychologique. Brussolo, lui, a ceci de rare qu'il réunit ces trois talents sous une seule plume. Plus on tourne les pages, plus on se demande ce qu'il faut admirer davantage : l'ingéniosité de l'intrigue, la verve du récit ou la subtilité avec laquelle l'auteur nous fait entrer dans les pensées les plus intimes de son héroïne.
Commençant dans un registre très proche de la fantasy Le Pèlerin des Ténèbres est un thriller médiéval, mâtiné de fantastique qui n'embellit en rien la vie du moyen-âge: on apprécie les personnages fort bien campés, le travail de recherche historique. On y découvre une palette de sentiments les plus forts très bien rendus, comme l'amour, la haine, la jalousie...

par Goupilpm
Un dimanche au bord de la piscine Un dimanche au bord de la piscine
Sophie Kinsella    Madeleine Wickham   
Une histoire intéressante, de bons personnages, un écriture plutôt soignée: pas le meilleur de Sophie Kinsella, mais un roman tout à fait correct que j'ai beaucoup apprécié, malgré un dénouement sans surprise.
L'Armure de vengeance L'Armure de vengeance
Serge Brussolo   
J'ai déjà lu quatre livres de Serge Brussolo et ça a toujours bien matché pour moi. J'ai vraiment apprécié de retrouver sa plume fluide et agréable. Les descriptions sont assez présentes, sans pour autant être omniprésentes, oppressantes ou lassantes. J'ai franchement beaucoup apprécié cette lecture !

Ici, nous sommes plongés dans le Moyen-Âge dans toute sa splendeur : les chevaliers, les tournois, les banquets... Mais aussi dans ce qu'il y a de plus sombre : les superstitions, l'omniprésence de l’Église, la justice aléatoire voire inexistante pour les personnes de basse naissance, les guerres pour un rien, les massacres, le machisme plus qu'avéré...

Ici, il est question d'une armure dite maudite qui tuerait les personnes l'ayant essayée, capable de bouger seule la nuit et de reproduire les gestes de mort appris dans la journée. Malédiction ? Possession ? Manipulation ? Beaucoup de rumeurs et de peur concernant le passage de cette armure noire, mais pas de certitude absolue.

C'est dans cette ambiance un peu oppressante que nous retrouvons Jehan (prononcez Jean) de Montpéril, ancien bucheron devenu chevalier un peu malgré lui et donc méprisé par ses camarades de haute naissance. J'ai apprécié ce personnage, parce qu'il reste simple et lui-même malgré son statu de chevalier. Il n'en abuse pas et connait la place qui est la sienne. De plus, malgré ce que ses "missions" ont pu lui faire faire, il reste un homme au cœur bon et juste. Je l'ai franchement bien aimé et je le retrouverai avec grand plaisir dans d'autres ouvrages !

Concernant l'histoire, on se laisse facilement embarquer et ce, dès les premières pages qui respirent le mystère et l'évènement grave à venir. Plus on avance et plus on entre dans l'histoire, avec ou contre certains personnages. L'intrigue est bien traitée et on se pose vraiment des questions quant à se qu'il se passe réellement.

Je dois dire, que j'ai échafaudé pas mal d'hypothèses sur la fin, mais j'ai quand même réussi à être complètement surprise ! Sans compter que j'ai été plus que ravie des deux derniers paragraphes.

En résumé, c'est une lecture que j'ai vraiment adorée, tant pour l'écriture agréable de Serge Brussolo qui m'a transportée au Moyen-Âge que pour l'ambiance oppressante, le personnage de Jehan et l'intrigue bien ficelée.
Un livre que je vous recommande complètement si vous aimez la période des chevaliers et le fantastique un peu noir.

par Khiad
La Princesse noire La Princesse noire
Serge Brussolo   
Encore une fois Brussolo nous entraîne dans une époque obscure et sauvage, dominée par la superstition, la peur et la religion.
Les aventures d'Inga ne sont pas sans rappeler celles de Marion. L'ambiance est toujours sombre, l'histoire est parsemée de multiples rebondissements.
On remarque aussi un mécanisme désormais rodé chez Brussolo, l'héroïne face à une situation qui la dépasse...
Un livre magnifique.
La Captive de l'hiver La Captive de l'hiver
Serge Brussolo   
La Captive de l'hiver est un roman si sombre dont les descriptions parfaites vous plongent au fin fond du récit. J'ai beaucoup aimé le style de l'écriture ainsi que les pensées dévoilées de Marion, le personnage principal. C'est un chef-d'œuvre français comme on en voit guère beaucoup. Le dénouement laisse un suspense apprécié !

par WolfsRain
Le Labyrinthe de Pharaon Le Labyrinthe de Pharaon
Serge Brussolo   
Il s'agit sans nul doute de mon livre préféré. Même après l'avoir lu 5 fois, je me replonge toujours avec plaisirs dans les aventures d'Anouna et ce retour au temps des pharaons. J'angoisse toujours autant à l'idée de savoir ce qui va arriver à notre héroïne charismatique et si celle-ci va se sortir de toutes ses mésaventures. Enfin, le personnage de Dakomon m'attriste toujours autant.
C'est donc avec un plaisir non dissimulé que je conseille ce livre à tous ceux qui passeraient par hasard sur cette fiche et qui hésite encore à démarrer leur lecture.
Le Syndrome du scaphandrier Le Syndrome du scaphandrier
Serge Brussolo   
J'ai beaucoup apprécié le parallèle fait entre : le rêve et la plongé.

Des rêves de différentes profondeur.. avec des paliers à respecter. Différents niveau de danger différentes sensation, différents univers à chaque palier..

Et cette envie incessante que le plongeur a, à peine remonté à la surface, sa seule envie est de retourner en bas. Mais qui a t il de s'y attrayant dans ces profondeurs?

Nous gens de la surface ne savons répondre, il faut y aller pour comprendre, et c'est ce que ce livre vous invite à faire.

par Deniador
Séverine, Belle et Sébastien Séverine, Belle et Sébastien
Cécile Aubry   
Un roman sympa à lire pour ceux qui ont aimé Belle et Sébastien. Une belle histoire d'amitié et d'aventure...

par Jay117
À l'Ouest, rien de nouveau À l'Ouest, rien de nouveau
Erich Maria Remarque   
Ce livre illustre des faits historiques comme l’engagement naïf des jeunes influencés par leur professeur(bourage de crâne), comme l’entraînement des jeunes recrues , comme la propagande officielle qui sévit en Allemagne comme en France ... l’organisation de la vie dans les tranchées ou comme l’atrocité de la guerre .
Il exprime bien les mentalités et le comportement des personnages de cette période de l’histoire qui sont peu à peu déshumanisés..
Dans ce livre le sentiment le plus fort que j'ai senti est la camaderie et ça on s'y accroche vite!!!
Ce livre illustre aussi une idéologie capable de tromper l'humanité et qui joue avec la vie des hommes: [spoiler] le médecin major, sans même observer les soldats les déclare « aptes au front », la propagande glorifie la guerre pour avoir plus de recrues, l’Etat donne aux soldats des vêtements neufs et propres juste le temps d’une parade pour le Kaiser [/spoiler]

Ce livre m’a plu puisqu’il dénonce le quotidien des soldats. Nous suivons des jeunes d’à peine vingt ans et nous nous rendons compte avec eux qu’ils font partie d’une génération "mort", car même s’ils reviennent, ils ne pourront plus jamais voir les choses comme auparavant. Ce roman a la particularité de nous plonger entièrement dans ces années de guerre. Des monstruosités, des corps déchiquetés, jusqu’à l’amitié et la solidarité qui se crée ou se renforce entre les soldats, en passant par des états d’esprit différents, rien ne nous est caché. Tout cela rend le livre d’une dureté magnifique.


par sasa29
Christine Christine
Stephen King   
Quand j'ai eu ma première voiture j'ai pensé directement à ce roman! Lu dans l'adolescence, c'est le genre de roman qui reste quelque part dans votre tête et se rappelle à votre bon souvenir dès que l'occasion se présente.

par lily
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4