DVDFab 10.2.1.6 | Wonder Woman 2017 720p FRISKY | Kimi Ni Todoke

Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...

Commentaire sur Red Rising, Tome 1 - Pierce Brown

Ajouté par Baiko

<< Voir tous les commentaires
Par le Editer
Baiko Or
Note : 8/10
http://leslecturesdebaikoo.wordpress.com/

La première partie de ce roman est parfaite, prenante, immersive. On ne comprend pas tout immédiatement, l’auteur nous plonge in media res dans son univers, comme si nous étions déjà familier de celui-ci et c’est quelque chose que j’apprécie car c’est au lecteur de faire l’effort d’intégrer les informations, de les déchiffrer afin de comprendre le fonctionnement de cette nouvelle société. On ne comprend pas d’ailleurs immédiatement qu’il s’agit d’une dystopie car l’atmosphère créée est très « réelle ». Oui les conditions de vie sont difficiles, il y a une présence militaire très importante, la population est très encadrée MAIS c’est le quotidien de personnes qui n’ont jamais connu autre chose et donc, malgré tout cela, il y a quand même des moments de réel bonheur, de réelle joie. Certaines dystopies caricaturent parfois et « Red Rising ». S’en dégage ainsi une atmosphère très particulière, joyeuse mais pesante, très mélancolique qui retient l’attention.

Le duo Eo/Darrow est immédiatement attachant. On se prend rapidement d’affection pour ce duo adolescent mais véritablement mature, dans leur interactions, leur dialogues, leurs actes. L’amour qu’ils se portent est touchant et apporte une bulle de légèreté à cette ambiance pesante.

La première partie est clôturée par un événement qui marque l’esprit, très bien décrit. J’ai eu l’impression d’être avec les personnages, de vivre cette scène, c’est poignant, touchant, intense. Un très beau moment de lecture !

Ainsi la première partie marque par la mise en place d’un univers novateur et d’une ambiance réaliste. Les personnages sont attachants et matures ; la plume, incisive. La première partie est juste parfaite.

* * * * * * * * * * * *
« Les animaux ne meurent pas pour des idées. Seuls les hommes en sont capables. Laisse-la chanter. Tu ne reverras pas pareil spectacle. »
* * * * * * * * * * * *

Mais après … c’est une petite déception. La plume reste toujours bonne, les personnages sont très bons, en particulier Darrow et Sevro mais l’intrigue plonge dans un mélange Hunger Games – Percy Jackson très étrange. Le rythme est très bon c’est certain, grâce un style d’écriture très percutant. L’intrigue principale est bien conduite mais les sous intrigues et les péripéties qui en découlent sont parfois redondantes. Et surtout, on perd grandement niveau originalité, j’ai eu l’impression d’avoir déjà lu ce qu’il se passait dans d’autres livres. Néanmoins, l’auteur nous tient quand même en haleine jusqu’au bout avec un dénouement qui envoie vraiment en terme d’action (attention, certains scènes sont vraiment violentes), mais voilà, ça reste quand même classique dans le genre.

Si on considère le côté « Dystopie », « Red Rising » est classique mais redoutablement efficace. Les Ors sont très originaux dans la façon de conserver et de transmettre le pouvoir. Certes ils dirigent la société mais la façon dont chacun accède au pouvoir est très particulière (je ne vous en dis pas plus) et elle amène chez le lecteur une véritable réflexion sur la place du pouvoir dans la société.

Parlons de notre héro maintenant : Darrow. C’est un anti-héros. Il n’a pas d’intentions qu’on pourrait qualifier de nobles, son désir n’est pas de sauver le monde. Au départ, il veut juste être avec les gens qu’il aime. Et quand arrive ce fameux événement à la fin de la première partie, on vit les événements avec lui, on comprend son tournant psychologique mais, ce que j’ai particulièrement aimé, c’est qu’on ne le comprend pas toujours lui. Ca le rend d’autant plus intéressant à suivre car il ne fait pas ce que les autres et ce que le lecteur attendent de lui. Ce n’est pas un héro « moral » et ça le distingue clairement des autres.


>>> Au final : Une dystopie prenante et qui marque rien que pour sa première partie absolument magnifique en terme de narration, d’univers créé, de personnages et de leurs interactions, d’émotions ressenties. Passé cela, le roman prend un tournant plutôt « classique » pour le genre mais le lecteur est quand même happé par l’action et les enjeux qui en découlent ainsi que par le héro Darrow, qui porte réellement l’intrigue à lui seul. La fin est très prometteuse et c’est dans le second tome je pense que la série prendra un aspect plus adulte et devrait apporter une vrai réflexion sur le concept de vie en société. J’ai hâte de lire la suite en tout cas !
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.