SwiftKey Keyboard | La ballerine de Noël | com gameloft android anmp gloftm3hm part02 rar com
Livres
433 308
Membres
355 195

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:32:28+01:00

Malgré les quatre étoiles de l’hôtel, la climatisation du bar n’était pas parfaite. Archibald sortit un mouchoir blanc brodé à ses initiales et s’épongea le front. Il fallait vraiment qu’il trouve un grand intérêt à cette rencontre pour s’être aventuré jusqu’en Géorgie. Il affectait de considérer le Sud comme une terre absolument barbare

Afficher en entier
Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:32:20+01:00

Archie prenait un air navré quand il parlait du malheur des autres. Mais, comme tous les grands carnassiers repus de la vie qui comptent bien en extraire chaque goutte jusqu’à la dernière, il n’avait que mépris pour les vaincus, et Paul le savait

Afficher en entier
Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:32:11+01:00

Paul ne put réprimer un sourire. Comme il le craignait, il était en train de se laisser prendre de nouveau au jeu du vieil homme. Quelques minutes auparavant, il avait la ferme intention de partir et voilà que malgré tout une conversation s’engageait

Afficher en entier
Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:32:04+01:00

Les couloirs étaient tapissés d’une moquette épaisse, neuve mais ornée de motifs déjà démodés. Paul se demandait comment il allait reconnaître son interlocuteur. Heureusement, le bar, à cette heure-là, était vide. Un seul client était attablé tout au fond, de dos. On ne distinguait que son crâne dégarni

Afficher en entier
Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:31:56+01:00

Le casque sur la tête, penché sur le VTT, Paul se faufilait dans le flot des voitures, grimpait sur les trottoirs, prenait les contresens. Il aimait les villes, toutes les villes d’Amérique où il avait vécu. Il s’était toujours senti en elles comme dans une véritable jungle mais humaine. Il aimait leur géographie compliquée, leurs forêts de maisons, les grandes plaines de leurs places, les vallées que creuse le flot des voitures entre les berges des immeubles. Avec son vélo, il traçait dans ces savanes des sentiers secrets qui n’étaient qu’à lui

Afficher en entier
Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:31:48+01:00

Il était bien placé pour connaître les risques du vélo dans une ville comme Atlanta. Pourtant, il ne fallait pas compter sur lui pour résister à cette tentation. Son énergie physique devait absolument trouver un exutoire. Lorsqu’il consultait, son calme rassurait les patients. Ils auraient été étonnés de le voir pédaler comme un fou, penché sur son guidon, le dos collé de sueur. Quelle que soit la situation, Paul l’abordait avec une humeur égale. Mais il n’y parvenait qu’en se dépensant furieusement deux heures par jour

Afficher en entier
Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:31:40+01:00

Paul se redressa et son œil se posa un instant sur le coin du bureau. Il connaissait bien ce panier en plastique rouge : c’était celui où Laura plaçait les factures en souffrance. Il était plein à ras bord. On ne pouvait décidément rien négliger. — Retour vers deux heures, si tout va bien, lança-t-il en quittant le petit bureau

Afficher en entier
Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:31:32+01:00

Paul Matisse regarda sa montre : onze heures et quart. Le temps pressait. Il feuilleta le cahier de visites : encore deux malades à voir. — Demande à quelqu’un de monter, s’il te plaît, dit-il à l’infirmière. Il faut que je parte tout de suite. Appelle Milton ou Elmer, je crois qu’ils sont là aujourd’hui

Afficher en entier
Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:31:17+01:00

Le sujet se tenait assis, penché vers l’avant. Les deux mains gantées palpaient doucement le bas de son dos. Elles repérèrent un creux entre deux saillies de vertèbres. La fine aiguille, longue d’une douzaine de centimètres, y pénétra lentement. Il n’y eut pas un cri, pas un tressaillement. Le liquide céphalo-rachidien, clair comme l’eau d’une source, se mit à couler goutte à goutte dans les tubes à essais que tendait l’infirmière. Une fois le prélèvement terminé, le docteur Paul Matisse retira lentement l’aiguille, la jeta dans un haricot en carton et se leva

Afficher en entier
Extrait de Le Parfum d'Adam ajouté par wizbiz06 2012-03-16T18:31:05+01:00

Autour d’elle, la grande pièce se couvrait de ruines. Le sol était jonché de débris de verre et de métal, inondé de liquides colorés. La menace du silence avait disparu, remplacée par une cacophonie joyeuse d’éclatements et d’explosions. Juliette sentait une profonde jouissance à imprimer ainsi sa marque sur le monde. Elle qu’on décrivait d’ordinaire en soulignant sa douceur, son effacement, sa timidité, voyait tout à coup son être profond se révéler dans la gloire éphémère d’une métamorphose, comme une larve à laquelle, soudain, auraient poussé d’immenses ailes

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode