75% Agents of S.H.I.E.L.D. | Mairimashita! Iruma-kun 27 | Crunchyroll
Livres
432 795
Membres
354 797

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Mère



Description ajoutée par Gambit 2010-04-01T00:16:05+02:00

Résumé

Dans un petit village de Chine, que n'a pas encore touché la tourmente politique et sociale, une femme, jeune encore, s'est résignée à ne connaître qu'une vie de travail et de misère.

Avec son mari, sa belle-mère, les enfants que chaque année lui apporte, elle voit se dérouler une existence sans joie et sans heurt.

Un jour, le mari part pour la ville et ne revient plus.

Les enfants grandissent, la vieille meurt.

Le désespoir et la résignation gagnent le coeur de la mère, entrecoupés de brefs sursauts de révolte, de ruses destinées à justifier aux yeux du village l'absence prolongée du mari.

Une aventure amoureuse sans lendemain achève de la convaincre qu'il n'y a pour elle désormais que le souci de nourrir et d'élever les enfants.

Mais ce n'est pas la fin des humiliations et de la souffrance.

Le réalisme de Pearl Buck et une immense tendresse s'accordent ici pour retracer l'existence pathétique d'une paysanne chinoise, pareille à des millions d'autres, une existence qu'aucune joie n'illumine et qui se débat misérablement, comme il en a toujours été, tandis qu'avec les premières exécutions de communistes l'histoire semble vouloir tout changer.

Source : Le Livre de Poche, LGF

Afficher en entier

Classement en biblio - 146 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ilovelire 2016-06-14T17:41:46+02:00

La mère se sentait trop lasse pour avoir faim ; elle poussa un gros soupir, apporta son escabeau de bambou et se reposa devant la porte. Elle respira fortement, repoussa des deux mains ses cheveux rudes roussis par le soleil et regarda autour d’elle. Les montagnes basses qui environnaient leurs terres de toutes parts noircissaient peu à peu sur le ciel jaune pâle ; au creux de la vallée, dans le petit hameau, les feux du souper s’allumaient et leur fumée s’élevait lentement à travers l’air calme. La mère se sentait satisfaite. Elle songea, tout à coup, qu’aucune des six ou sept maisons qui composaient le village ne contenait des enfants mieux soignés que les siens. Certaines femmes étaient plus riches ; celle de l’aubergiste avait sans doute un petit pécule, car elle portait deux bagues d’argent et des boucles d’oreilles semblables aux bijoux dont la mère rêvait, quand elle était jeune fille, et qu’elle n’avait jamais eus. Mieux valait cependant voir la monnaie se changer en bonne chair sur ses enfants. Ceux de l’aubergiste, prétendaient les mauvaises langues, étaient nourris des restes de viande que les clients laissaient dans les bols. La mère, elle, servait aux siens le beau riz de leurs terres, et, sauf ce mal aux yeux de la petite, ils étaient sains, bien bâtis, et se portaient parfaitement. On eût donné sept ou huit ans à l’aîné. Tous ses enfants étaient robustes et si le dernier, né trop tôt, avait vécu après son premier souffle, il serait devenu un beau petit qui s’essayerait bientôt à marcher.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Palmyre 2017-07-05T22:07:37+02:00
Argent

Bien sûr, "La mère" n'est pas un roman contemporain. L'auteur, Pearl Buck, prix Nobel de littérature en 1938, a vécu presque toute son existence en Chine et a écrit de nombreux romans sur le sujet.

L'histoire de "La mère" est très simple, elle raconte la vie d'une paysanne Chinoise, au fil des jours et de la ronde immuable des saisons, le travail de la terre, les enfants à élever, tout ce travail pour finalement rester pauvre car les champs appartiennent à un propriétaire dont l'agent passe chaque année pour récolter le fruit du travail des paysans, ne leur laissant qu'à peine de quoi subsister.

Malgré la simplicité de ce récit, (il n'y a pas de grande histoire d'amour, pas de folles aventures.), ce personnage de femme est très attachant, on suit avec elle les heurs et malheurs de sa vie, les petites joies, les chagrins et les drames.

Pour moi, c'est un grand roman, que j'ai relu avec énormément de plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lison50 2017-04-23T15:47:33+02:00
Diamant

Pearl Buck nous entraîne dans la vie rude et austère d'une paysanne chinoise avec son lot de petits bonheurs et de gros chagrins.

L'écriture, épurée, convient merveilleusement à l'évocation de cette mère courage. Un récit admirable et bouleversant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maryel 2015-08-20T12:18:31+02:00
Argent

J'ai lu ce roman il y a très longtemps mais j'en garde un super souvenir, j'ai attendu, espéré, souffert avec cette pauvre femme, j'ai également aimé l'écriture de Pearl Buck.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CathyHeatcliff 2014-10-28T02:11:48+01:00
Argent

J'ai trouvé ce livre très dur, il me tenait en haleine jusqu'à la fin et même si ça me faisait mal je n'arrivais pas à le lâcher, je l'ai donc lu d'une traite!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par trang 2014-03-22T21:16:06+01:00
Diamant

Le premier livre qui m'a redonné le goût de la lecture. Car je l'ai lu d'un trait sans aides du dictionnaire, et en pleurant à chaque étape du destin de la mère...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VampireAcademyTeam 2014-01-19T17:55:57+01:00
Diamant

J'ai été captivée par ce roman. L'évolution du personnage nous montre une facette des ménages chinois. J'ai éprouvé tantôt de l'empathie et tantôt presque de la pitié tellement le mode de vie que la Mère mène, nous est inconnu.

En bref, une magnifique lecture achevée en quelques heures...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fausty31 2012-08-12T19:34:37+02:00
Or

C'est la vie quotidienne d'une paysanne chinoise aux environs de 1949.L'auteur nous retrace cette existence douloureuse d'une femme courageuse abandonnée par son mari et luttant devant la necessité de nourir ses enfants.C'est une femme, volontaire, sensible,et son histoire est extraordinaire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chrislaeti 2011-12-13T19:05:03+01:00
Or

La très poignante histoire d'une pauvre mère de famille chinoise. Comme toujours chez Pearl Buck, un ouvrage d'une profonde sensibilité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bloodymarie 2011-07-25T18:08:21+02:00
Lu aussi

J'ai beau avoir lu ce livre il y très longtemps, j'en ai gardé un souvenir fait d'émotion et de tendresse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MIABELLA 2011-03-08T22:54:01+01:00
Argent

C'est l'histoire d'une mère chinoise qui doit subvenir seule aux besoins de sa famille.

son mari qui la dénigre. quie d'épreuves pour elle et pourtant elle gardera la tête haute! CHAPEAu!!

Afficher en entier

Date de sortie

La Mère

  • France : 2011-08-25 (Français)

Activité récente

AarIaA l'ajoute dans sa biblio or
2018-06-06T14:04:42+02:00

Les chiffres

Lecteurs 146
Commentaires 10
Extraits 10
Evaluations 18
Note globale 8.39 / 10

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode