Elex Wireless | Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. | The Teachers Diary
Livres
432 424
Membres
354 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fuir la colline aux esclaves



Description ajoutée par lulu2010 2016-10-18T14:15:46+02:00

Résumé

Comment aurais-je pu lui reprocher son incapacité d'aimer la partie de moi que je détestais moi-même?»

1824. À la mort de ses parents adoptifs, James s'évertue à cacher une partie de son histoire aux gens qui l'entourent, dont Caroline Chardon de qui il est amoureux. Elle porte d'ailleurs leur enfant, fruit d'un amour interdit. Avant que James ne lui dévoile son terrible secret, il apprend que le fils de son fidèle serviteur, envers qui il a une grande dette morale, a été capturé et vendu comme esclave. James décide alors de partir à la recherche du jeune garçon: le retrouvera-t-il à temps? Réussira-t-il à avouer à sa douce promise ce qui le hante depuis tant d'années?

À travers les vies et les destins de Sukey, de Pan et de Henry, de Robert et de Kitty, découvrez les États-Unis au temps des plantations et de l'esclavagisme. Un véritable hymne à la liberté et à la richesse du cour.

Afficher en entier

Classement en biblio - 35 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Fleurdencre 2018-04-29T08:51:24+02:00

- Êtes-vous à moitié blanc ?

- En effet. Je suis à moitié nègre. Vous en parlez comme si vous n'en éprouviez aucune honte.

- Il n'y a pas de honte à être qui je suis, déclara-t-il. La honte se trouve seulement dans la façon dont j'ai été conçu, et ce n'est pas moi qui doit porter ce fardeau.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par YvesP 2018-10-12T14:54:58+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé ce livre suite de La Colline Aux Esclaves . cela etant, il peut etre lu sans avoir lu le precedent. Mais ce serait dommage car les deux livres sont passionnants. très bien documentés sur les horreurs de l'esclavagisme sans etre glauque . Je vous recommande ces deux livres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-10-09T20:08:03+02:00
Or

Le premier opus, "La colline aux esclaves" m’avait retourné les tripes, me procurant des émotions en grand.

J’avais un peu peur de ne pas ressentir la même chose dans sa "suite" puisque je ne serais plus en compagnie du personnel de la plantation du capitaine Pyke à Tall Oaks puisque nous allions suivre la destinée de James et celle de Suckey, dont on avait fait connaissance dans le précédent volume.

Niveau émotions, elles furent différentes mais toujours au rendrez-vous car le personnage de James – qui s’est enfui de la plantation et apprend à se débrouiller seul – est émouvant dans le fait qu’il refuse sa condition de Nègre (sorry pour le mot, mais à cette époque de 1830…) puisqu’on lui a toujours dit qu’il appartenait à la classe Blanche.

Son secret, il va falloir le préserver, le protéger, car si les gens qu’il fréquente à Philadelphie apprennent ses origines négroïdes, il peut dire adieu à sa vie sociale, à sa position, à tout.

Bien que nous soyons dans le Nord et que les Noirs soient un peu mieux traité que dans le Sud, ils sont toujours esclaves et exclus de la Société. Nous ne sommes pas dans le monde des Bisounours et même si la liberté a une meilleure saveur dans le Nord que dans le Sud, il s’avère que les Noirs occupent toujours les places les plus basses dans la société.

Une trame prenante, plusieurs récits qui s’entrechoquent, car en plus de découvrir la vie de James, nous aurons celle du jeune Pan, enlevé par des marchands d’esclaves et celle de Suckey, qui n’a rien à envier à ses semblables.

Les conditions de vie déplorables et inhumaines des Noirs en ces temps reculés est bien décrite, et quelques scènes sont assez éprouvantes, comme ces colonnes d’esclaves, enchaînés et tirés par des cavaliers hargneux maniant le fouet en cuir avec violence et plaisir.

Ce roman est différent du premier, mais il m’a permis d’avoir des nouvelles des personnages qui évoluaient dans le premier et ces nouvelles m’ont fait plaisir pour certains et j’ai été peinée pour d’autres.

James est un personnage intéressant, émouvant et qui va évoluer au fil du temps, apprenant à considérer les Noirs comme des êtres vivants, des êtres humains et non comme des animaux. On ne peut pas trop lui en vouloir, on l’a élevé dans cette mentalité et en changer prend du temps.

Il va vivre des aventures stressantes, éprouvantes et devra renaître différemment pour pouvoir avancer sur le chemin de l’acceptation de soi et des autres. L’auteur amorce ces changements de manière subtiles ou brusques, tout dépend du moment et des événements, mais le tout est amené de manière réaliste.

Le récit est, une fois de plus, éprouvant pour l’âme et le cœur, il tord les tripes, donne envie de hurler, d’entrer dans le roman et d’en liquider quelques uns.

Mon cœur s’est serré plusieurs fois, dont une fois de trop car j’aurais aimé une autre destinée pour un personnage, mais il est vrai que nous aurions franchi alors les limites du réalisme pour entrer dans l’ère des Bisounours et que cela aurait enlevé cette part de réalité au récit.

Un roman qui m’a ému, comme son précédent, mais d’une autre manière car l’auteur, tout en restant dans le même sujet qu’est l’esclavage, a su renouveler son récit tout en gardant ce qui avait fait la recette du premier.

Un roman fort, profond, émouvant, dont on ne sort pas vraiment indemne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gribouille 2018-09-08T18:52:15+02:00
Or

J'ai préféré cette suite au premier tome. émouvant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fleurdencre 2018-04-29T08:35:12+02:00
Or

J'ai une préférence pour le premier tome. Mais cela n'empêche pas celui-ci d'être excellent. Nous sommes vraiment plongé dans l'époque et dans les affres de l'esclavage.

Beaucoup d'émotion.

Spoiler(cliquez pour révéler)Seul petit regret, ne pas retrouver Lavinia excepté par quelques lettres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kalyani 2018-04-22T17:51:20+02:00
Argent

Quand j'ai su qu'il s'agissait en quelque sorte d'une suite de "La colline aux esclaves", j'ai sauté sur le livre.

J'ai moins été conquise par "Fuir la collines aux esclaves". Le roman est certes fort en émotion mais pas autant que "La colline aux esclaves".

La première partie se concentre surtout sur l'ascension sociale de James Pyk et de son histoire d'amour. La deuxième partie quant à elle, nous plonge dans le périple de James pour retrouver Pan et leur fuite. J'ai été beaucoup plus captivée par cette seconde partie qui a été intense et très intéressante même si parfois, j'avais l'impression que l'auteur prenait des raccourcis et qu'il y avait un peu trop de hasard.

Dans l'ensemble, ce roman est bon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par A-Saulot 2018-04-21T08:33:15+02:00
Argent

Une belle histoire qui nous plonge dans l'Amérique des années 1830 et qui fait suite à "La colline des esclaves". Nous retrouvons James Pyke, le fils de Belle, héroïne du premier roman, devenu adulte. La première partie m'a semblé un peu longue, manquant de rythme, écueil compensé en partie par la suite, où l'intrigue s'étoffe et devient plus palpitante. Quant au personnage principal, James, j'ai beaucoup aimé sa complexité. En effet, au fil des pages, il évolue, nous surprend parfois par ses réactions. Ce que j'ai apprécié par-dessus tout, c'est le fait qu'il ne soit pas manichéen. Il n'a rien du héros parfait, mais il pourrait être n'importe lequel d'entre nous, avec ses forces et des failles. Même si je n'ai pas eu le même coup de cœur que pour le premier roman, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sentikelt 2017-05-04T17:02:52+02:00
Or

Encore un très bon roman sur le thème de l'esclavage. Ici l'auteur s'est attardé sur les escaves fuyards et leur périple pour atteindre le nord anti-esclavagiste.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyRomance 2017-04-28T12:09:24+02:00
Or

Les larmes de la liberté est la suite de La colline aux esclaves dont je n'avais pas du tout apprécié l'aspect invraisemblable de quelques situations comme vous le savez déjà probablement si vous me lisez. Vous avez certainement lu également que je me suis retrouvée avec ce second roman sans l'avoir cherché car la bibliothécaire l'a remis dans les mains de ma soeur lorsqu'elle est allée avec ma fille à la bibliothèque pour récupérer notamment deux autres romans Charleston que j'avais suggérés à l'achat. Et elle a bien fait car j'ai beaucoup aimé cette suite "Les larmes de la liberté". Il est très réussi !

Il n'est pas nécessaire d'avoir lu le premier roman. Le second est très compréhensible sans cela, mais il est vrai que cela peut aider à mieux appréhender le contexte et connaître toute l'histoire antérieure si le coeur vous en dit.

Ici, l'histoire qui se passe au début du 19ème siècle se focalise sur le personnage de Jamie, le fils de Marshall, propriétaire héritier d'une plantation, et de Belle, une mulâtre esclave. Je ne dirais pas ici les raisons qui mène Jamie dans la ville de Philadelphie pour ne pas spolier celles qui voudraient lire le premier roman. Jamie, du fait qu'il a été conçu par une mulâtre et malgré qu'il soit blanc, risque d'être découvert parce qu'il a la particularité reconnaissable d'avoir un oeil aveugle. Cela le rend facilement identifiable par les terribles contremaîtres qui le recherchent et cela peut durer toute une vie. Les esclaves en fuite ne le savent que trop bien et Jamie est désormais considéré comme l'un d'entre eux bien qu'il ait été élevé tout à fait comme un blanc jusqu'à sa fuite parce que son père veut le vendre comme esclave. C'est pour cette raison qu'il doit passer sa vie à taire ses origines et sa véritable identité, notamment pour ne jamais être considéré autrement qu'un blanc et pouvoir vivre en liberté. A treize ans, il est totalement apeuré dans sa fuite lorsqu'il trouve de l'aide auprès d'un esclave prénommé Henry ayant fuit lui aussi et vivant dans la peur également d'être découvert un jour. Quinze ans plus tard, Henry se cache toujours vivant éloigné de son fils Pan et de sa femme s'aventurant uniquement à aller les voir une fois par semaine. Mais sa femme malade, bien qu'il en rejetait l'idée, finit par décéder. Henry n'a alors pas d'autres solutions que de confier Pan âgé de douze ans à Jamie dont la nouvelle identité après avoir été celle de James Smith, est devenu légalement celle de James Burton, un homme notable qui donne des cours de dessin. Pan se plait dans sa nouvelle vie de domestique où tous ses besoins sont satisfaits comme jamais. James et Pan s'attachent fortement l'un à l'autre. C'est la curiosité surprenante du garçon, son côté vif et joyeux qui plaisent beaucoup à James. Pan, lui, est en admiration devant son maître qui le protège et dont il apprécie l'humour et la chaleur. Mais voilà que Pan qui souhaitait offrir un second perroquet à son maître pour le rendre de nouveau heureux, défit l'interdiction de son père qu'il a pourtant suffisamment entendue, de s'approcher du port car il risquait grandement d'être enlevé pour être vendu comme esclave. Ce qui va se produire évidemment. A partir de ce moment, l'histoire de James nous sera racontée, dévoilant l'évolution de sa vie depuis son arrivée à Philadelphie jusqu'à son ascension et devenir James Burton pour ensuite le suivre dans sa recherche pour retrouver Pan, ce qui va le mettre face à ses pires cauchemars car il risque d'être découvert.

C'est une histoire si prenante et qui monte tant en puissance que l'on s'inquiète vraiment pour nos héros. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé leur personnalité : Pan est un garçon touchant par sa candeur, sa fraîcheur de coeur et d'esprit, et James est un héro très intéressant dans son évolution personnel avec une pointe d'humour bienvenue et agréable. Certains personnages secondaires sont très attachants également. Par ailleurs, j'ai trouvé original le thème du roman par rapport au regard porté sur l'esclavagisme et la place à trouver lorsque l'on est métisse, particulièrement comme dans la situation de James où on a été élevé et considéré comme blanc et libre par certains, et est pourtant résolument un noir-esclave de sang pour d'autres. De plus, lui-même possède ses propres préjugés sur les noirs qu'il considère comme inférieurs de par l'éducation qu'il a reçu de sa grand-mère blanche qui ignorait, si mes souvenirs sont bons, qu'il était l'enfant d'une mulâtre. Il est alors très intéressant de voir comme son regard va évoluer de par le fait qu'il vit tour à tour deux situations opposées, celle de penser et se sentir blanc et celle d'être considérée et traitée comme un esclave. Pour finir, ce roman évoque aussi une passion contrariée que James va vivre avec une jeune femme de la haute société.

Les larmes de la liberté est une histoire forte, poignante et passionnante qui réservent de belles surprises et de très beaux personnages qui pour survivre et/ou aider ceux qui sont asservis sont amenés à se dépasser devant l'adversité en devenant de véritables héros agissant dans l'humilité et l'altruisme le plus total.

Un très bon roman coup de coeur !!!

www.ladyromance.over-blog.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par D0d0 2017-02-15T15:39:42+01:00
Bronze

J'ai été moins emportée par ce livre que "la colline aux esclaves". Je m'attendais à retrouver beaucoup plus les anciens personnages.

En revanche, j'ai quand même passé un très bon moment en compagnie de James et Pan.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectrice-Lambda 2017-02-08T10:20:57+01:00
Diamant

Avec son nouveau livre, Kathleen GRISSOM nous offre une suite à son best-seller « La colline aux esclaves ».

Mais pas de panique : si vous n'avez pas lu le premier ouvrage, vous pourrez lire le second sans aucun problème, puisque le roman se focalise sur un autre personnage et n’est donc pas une suite à proprement parler.

Dans « Les larmes de la liberté », nous allons découvrir l'histoire de James, un mulâtre vivant la vie d'une personne blanche en Amérique. Etant fils d’un homme blanc et d’une esclave noire, sa vie était censée être toute tracée et il aurait dû suivre les pas de sa mère. Cependant, il a eu la ‘chance’ de naître avec une couleur de peau blanche, lui permettant ainsi de cacher ses origines. Ainsi, il a réussi à se faire une place dans cette société en cachant son passé et son statut.

Seulement, il ne se doutait pas que, petit-à-petit, sa couverture allait se fissurer et que son avenir allait devenir plus incertain que jamais.

Il y a des livres qui laissent un souvenir indélébile dans notre vie de lecteur. Celui-ci en fait partie.

Kathleen Grissom m'a émue du début jusqu’à la fin de cette lecture.

Elle m'a plongée dans son univers, à cette époque, avec sa plume juste envoutante. J'avais presque l'impression d'être un personnage à part entière de son histoire tellement j'étais immergée dans son livre.

Elle m'a fait ressentir une palette d'émotions, toutes plus intenses les unes que les autres et j'en suis très vite devenue accro.

Tout au long du livre, nous allons suivre la vie de différents personnages, chacun ayant des chapitres entiers leur étant consacrés plus ou moins à tour de rôle.

Nous allons ainsi faire la connaissance de James, le personnage principal de ce roman, ainsi que de Pan qui est un jeune noir travaillant pour James et qui va malheureusement se faire kidnapper et vendre comme esclave. Il est adorable, touchant et chacune de ses apparitions nous sert les tripes. Il y a également Caroline et Sukey qui ont su m'émouvoir chacune à leur manière.

Avec cette histoire, Kathleen Grissom va nous présenter la dureté de la vie de cette époque en Amérique pour une personne noire ou pour les mulâtres. L'esclavagisme, la ségrégation raciale, le viol, la torture, les thèmes abordés sont durs, poignants et nous présentent un quotidien loin du nôtre.

L’auteur enchaîne les passages émouvants, intenses, poignants, tout cela à un rythme effréné qui nous laisse sans souffle. Une fois commencé, on ne peut s’en détacher.

En conclusion, « Les larmes de la liberté » est LE roman à lire cette année des éditions Charleston. Kathleen Grissom va vous faire frémir, pleurer, sourire. Vous ne pourrez absolument pas rester indifférent en vous plongeant dans cette histoire.

Un livre à lire si vous voulez passer un moment intense en émotions.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/02/les-larmes-de-la-liberte-kathleen.html )

Afficher en entier

Date de sortie

Fuir la colline aux esclaves

  • France : 2018-02-01 - Poche (Français)

Activité récente

YvesP l'ajoute dans sa biblio or
2018-10-12T14:51:26+02:00
spart l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-01T13:52:19+01:00

Les chiffres

Lecteurs 35
Commentaires 11
Extraits 10
Evaluations 8
Note globale 8.13 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Les larmes de la liberté - Français

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode