Alexis Dziena | American Pie 2 | Fear The Walking Dead Flight 462 Part 3-GHoSTCR3W
Livres
433 126
Membres
355 011

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pearl Buck

545 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par ninanina 2009-08-19T14:34:21+02:00

Biographie

Pearl Sydenstricher Buck, née à Hillsboro (Virginie) le 26 juin 1892, et décédée le 6 mars 1973 à Danby (Vermont), est une femme de lettres américaine.

Alors qu'elle n'a que 3 mois, ses parents missionnaires partent en Chine près de Chinkiang, puis à Shanghaï. Elle va alors apprendre le chinois. Elle fait ses études universitaires à Randolph Macon en Virginie, puis retourne en Chine où elle épouse John Buck, un ingénieur agronome américain en 1917, avec qui elle part en Chine du Nord. La révolution la pousse à revenir aux États-Unis, où elle divorce.

En 1930 paraît son premier roman inspiré par la Chine : Vent d'Est, Vent d'Ouest. En 1931, La terre chinoise connaît un immense succès (égal à celui de Quo Vadis). Elle est la première femme à obtenir le Prix Pulitzer en 1932 pour La Terre chinoise. Cet ouvrage est prolongé par Les fils de Wang Lung (1932) et La Famille dispersée (1935).

Elle pose le problème de la femme artiste dans Un cœur fier (1938), où elle expose le conflit d'une femme entre son œuvre de sculpteur et sa vie d'épouse et de mère. La maladie mentale de sa fille lui inspire notamment L'enfant qui n'a pas pu grandir (1950). Pearl Buck est lauréate du Prix Nobel de littérature en 1938.

Elle a créé en Pennsylvanie une fondation pour l'adoption des enfants abandonnés et y a consacré temps et argent. Pearl Buck meurt d'un cancer en 1973.

Œuvres

* La Fleur cachée, 1938

* Le Pain des hommes, 1938

* Les Nouveaux Dieux

* Liens de sang

* Le Dragon magique

* La grande aventure

* Je n'oublierai jamais, 1961

* Une certaine étoile

* Terre coréenne, 1963

* Les Enfants abandonnés

* Le Roi fantôme, 1964

* Contes d'Orient, 1965

* La Vie n'attend pas, 1966

* L'Histoire de Kim Christopher

* Les Grands Amis

* À mes filles

* L'amour demeure

Romans

* Vent d'Est, Vent d'Ouest (East Wind, West Wind), 1930

* La terre chinoise (The Good Earth), 1931 (Prix Pulitzer 1932)

* Les fils de Wang Lung (Sons), 1932

* La mère (The Mother), 1933

* La famille dispersée (A House Divided), 1935

* Un cœur fier (This Proud Heart), 1938

* Le patriote (The Patriot), 1939

* Autres dieux (Other Gods), 1940

* Fils de dragon (Dragon Seed), 1942

* Promesse (The Promise), 1943

* Histoire d'un mariage (Portrait of a Marriage), 1945

* Pavillon de femmes (Pavilion of Women), 1946

* L'Épouse en colère (The Angry Wife), 1947 (sous le pseudonyme de John Sedges)

* Pivoine (Peony), 1948

* Un long amour (A Long Love), 1949 (sous le pseudonyme de John Sedges)

* La belle procession (Bright Procession),1952

* Viens, mon bien-aimé (Come, My Beloved), 1953

* Les voix dans la maison (Voices in the House), 1953 (sous le pseudonyme de John Sedges)

* Impératrice de Chine (Imperial Woman), 1956

* La Lettre de Pékin (Letter from Peking), 1957

* Es-tu le maître de l'aube (Command the Morning), 1959

* Une histoire de Chine (Satan Never Sleeps), 1962

* Les trois filles de Madame Liang (The Three Daughters of Madame Liang), 1969

* Mandala, (Mandala,a Novel of India), 1970

* L'Arc-en-ciel (The Rainbow), 1974

Nouvelles

* La première femme de Yuan (First Wife and Other Stories), 1933

* D'ici et d'ailleurs (Far and Near), 1947

* Les secrets du coeur (Secrets of the heart), 1968

* Le sari vert (The Good Deed and Other Stories), 1969

Œuvres non-romanesques

* L'Exilée (The Exile), 1936

* L'ange combattant (Fighting Angel), 1936

* Of Men and Women, 1941 (non traduit)

* L'Enfant qui ne devait jamais grandir (The Child Who Never Grew), 1950

* Les Mondes que j'ai connus (My Several Worlds), 1954

* Pour un ciel plus bleu (For Spacious Skies), 1966

* Le Peuple du Japon (The People of Japan), 1966

* The Kennedy Women, 1970

* Ma vision de la Chine (China as I See It), 1970

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.17/10
Nombre d'évaluations : 99

0 Citations 97 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pearl Buck

Sortie Poche France/Français : 2018-07-04

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par LOANDRE 2017-11-23T12:13:36+01:00

J'ai lu ce livre il y a fort longtemps, mais c'est un beau roman sur les traditions chinoises et les conditions de la femme dans ce contexte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VampireAcademyTeam 2018-02-17T16:53:39+01:00

Encore un très beau livre de Pearl Buck, après avoir lu La Mère avec cette atmosphère pas vraiment gaie, le fait de retrouver un peu d'amour et de candeur m'a ravie, même si le contexte n'était pas des plus heureux j'ai beaucoup apprécié, cela donne encore l'envie de lire d'autres histoires de Pearl Buck.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaChroniquedesPassions 2018-04-14T18:14:49+02:00

Je devrais plus tôt dire relecture finie. C'est très intéressant d'ailleurs de relire un livre plusieurs années après. Ça a été mon cas ici.

La première fois que j'ai lu Impératrice de Chine, c'était il y a plus d'une dizaine d'années. J'en gardais encore le (bon) souvenir mais comme quelques choses de très lointain. Il n'en restait plus qu'un sentiment vidé de toutes argumentaires. J'avais les images du film Le dernier empereur de Bernardo Bertolucci et plus grand chose d'autres...

J'ai pu donc tester et vérifier tout cela via cette seconde lecture. Mon première plaisir a été de retrouver l'écriture élégante et les belles tournures de phrases de Pearl Buck. Le deuxième plaisir mais forcément le plus important a été de (re)tomber dans cette Chine qui n'existe plus. Il y aune vraie immersion richement nourrit dans ce temps passé qui nous reste inaccessible dorénavant. J'ai découvert avec le même ravissement intact et la même curiosité, la vie mouvementée de la mère du Dernier Empereur. Les portes de la Cité Interdite nous sont ici ouvertes. Quel plaisir ! Quel jubilation que de connaître le destin de cette femme à la vie extraordinaire !

La petite Yehonala devenue Tzu-Hsi

-Cixi -

l'impératrice douairière

qui exerça la réalité du pouvoir en Chine de 1861 jusqu' à sa mort en 1908.

Pearl Buck retrace la petite et la grande histoire. La grande politique y côtoie les intrigues de cour avec des enjeux qui semblent revêtir la même importance. On sent d'ailleurs un attachement et un regard bienveillant de l'auteure pour cette femme portant très dure.

On peut le regretter ou pas mais l’intérêt même de ce livre n'est pas là.

Il est d'être plongé dans ce monde qui n'existe plus : les intrigues de cour, les conflits intérieurs et extérieurs de la Chine. Ce n'est pas un livre d'histoire bien au contraire mais il y a une rigueur historique qui rend ce voyage littéraire très riche pour le lecteur. On découvre une partie de l'histoire de ce pays magnifique. L'ascension de cette petite concubine devenue la personne la plus importante de l'Empire du Milieu.

Bref, un coup, de cœur que je vous conseille chaudement. Je suis retombée pour la deuxième fois sous le charme de ce livre !

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2018/04/imperatrice-de-chine-de-pearl-buck.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lecteuraddict 2018-05-09T17:20:15+02:00

Morceau d'histoire chinoise au tournant du XXe siècle.

Un paysan prend femme. Elle est quelconque et taciturne mais dure à la tâche. C'est ce dont il a besoin. Une femme qui travaille du soir au matin dans la maison et dans les champs, qui prend juste le temps d'accoucher au bord d'un sillon avant de reprendre son travail. Une femme qui accomplit son devoir sans se plaindre et qui lui donne des fils.

C'est le récit des jours de dur labeur, où il faut arracher à la terre de quoi survivre jusqu'à l'année suivante. C'est subir les colères de la nature. La sècheresse qui apporte la famine. L'inondation qui mène à l'exil et au travail incertain dans les villes où il faut trimer doublement afin de pouvoir retourner à la terre.

C'est aussi une histoire de transformations. Transformations de la terre chinoise secoués par les premiers soubresauts de la modernité. Transformation ignoré par Wang Lung qui ne connait que l'immuabilité des cycles de la terre. C'est pourtant, grâce à l'un de ses tumultes que la vie de Wang Lung va changer.

Chef d’œuvre absolu, indispensable pour qui veut comprendre la Chine traditionnelle à la fin du règne des Mandchous. A lire aussi pour découvrir dans la personne d'O-Len un magnifique portrait de femme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Valerie-50 2018-05-14T11:50:53+02:00

Pearl Buck retrace dans ce roman la vie de l’impératrice douairière Tzu-Hsi durant la seconde moitié du XIXème siècle. En 1852, elle a été choisie par l’empereur parmi soixante jeunes filles pour devenir l’une de ses favorites. La première qui lui donnera un fils deviendra impératrice. Et Yehonala, future impératrice, le sait bien. Ambitieuse et intelligente, elle arrivera à ses fins et règnera durant près d’un demi-siècle.

L’écriture de ce roman est très fluide et je me suis vite immergée dans ce récit, dans les traditions, coutumes de cette Chine ancienne et plus particulièrement, la Ville Interdite, sur fond de lutte de pouvoir et de refus de modernisation.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chichie 2018-07-22T11:49:31+02:00

Un énorme coup de coeur pour ce livre et pour son auteur, que je découvre pour la première fois.

L'écriture est fluide et attractive.

Je recommande cet ouvrage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pandilicorne 2018-07-28T19:16:04+02:00

Ce livre est très beau et très bien écrit. Je l'ai relue au moins 3 fois et je ne m'en lasse pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pandilicorne 2018-07-28T19:18:21+02:00

J'ai moins aimé ce livre mais l'histoire de Pivoine est belle et très bien rédiger ce qui en fait un très bons livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par plumedepaon 2018-08-26T14:36:46+02:00

Quelle belle histoire d'amour menée avec une écriture si subtile...

Pas étonnant que Pearl Buck soit prix Nobel de littérature !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2018-09-17T12:21:30+02:00

J'avais souvent entendu parler de Pearl Buck, de cette auteur hors du commun, je n'avais jamais eu l'occasion de la lire, c'est maintenant chose faite grâce à la réédition de ce roman dans la collection Archipoche des éditions l'Archipel.

Ce fut une lecture très riche, très dense. Pearl Buck raconte à la perfection, son vocabulaire est à la fois riche et simple, à la portée de tout le monde, et pourtant on rentre dans un milieu pas évident côté langage. Elle décrit très bien les décors, les palais, les paysages,sans alourdir la narration, elle a su recréer cette atmosphère de la Chine du XIXème siècle. Et j'ai également appris beaucoup sur la vie de cette jeune impératrice, sur les us et coutumes de la vie à la cour, avec son lot de trahisons, de coups bas, d'infidélités, tout ce qui peut être quand on parle de pouvoir.

J'ai donc fait la connaissance de Yehonala qui, à 17 ans, va devenir l'une des concubines de l'Empereur. Elle est issue d'une famille simple, c'est un honneur pour elle d'être choisie. Mais elle n'est pas seule et n'est pas encore la favorite.Elle va devenir impératrice et détrôner celle d'avant en donnant un fils et héritier à la dynastie. Elle a de l'affection pour l'empereur, son cœur bat pour un autre homme, mais pour son fils, et pour garder le pouvoir, elle va sacrifier cet amour et se consacrer entièrement à l'éducation de l'héritier, elle va s'instruire, et seconder l'empereur dans ses grandes décisions. L'empereur a une santé fragile, et à la mort de celui-ci, elle devient la régente en attendant que son fils ait l'âge de monter sur le trône. Devenue impératrice douairière, elle va trouver une femme à son fils. Mais son rôle ne va pas s'arrêter là. Tout au long de sa vie, elle sera liée de près au trône, n'hésitant pas à sacrifier des vies pour rester influente et décider de l'avenir du pays. Pays qui est en danger par l'invasion des Occidentaux attirés par la richesse du pays. Yehonala, devenue Tseu-hi, n'aura de cesse de servir son pays, elle prendra parfois des décisions maladroites, elle paraît froide et dénuée de sentiments, mais elle fait tout cela pour le peuple.

J'ai beaucoup aimé suivre la vie de cette femme, tellement forte de caractère. Elle peut sembler parfois injuste dans ses décisions mais elle aura sacrifié toute sa vie, son amour pour le trône et le pouvoir. Elle remontera à plusieurs occasions sur le trône, sera appelée par son peuple « Vieux Bouddha » car à force de prière, la pluie tombera, faisant cesser la sécheresse. Elle sourit de ce surnom, avec l'âge et tout ce qu'elle a vécu, tous les êtres qu'elle aimait qu'elle a vus mourir, elle est empreinte d'une sorte de sagesse, mais garde son regard franc et jeune.

Pearl Buck m'a fait connaître une femme hors du commun, une de celles qui marquent l'histoire, comme la reine Victoria en Angleterre, dont Tseu-hi est la fervente admiratrice. Elle m'a elle aussi fascinée, par sa force de caractère, par sa façon de traverser les années en ne se plaignant pas, en restant en bonne santé, alors qu'elle dort parfois très peu. C'est une grande dame, par tout ce qu'elle peut représenter, elle a traversé ce siècle d'histoire de la Chine en voulant y laisser son empreinte, et elle aura réussi.

Je ne suis pas étonnée que ce roman ait reçu le prix Nobel de la Littérature, tellement il est bien écrit, et tellement il retrace la vie de cette femme hors normes. La lecture s'est faite facilement, il y a pourtant très peu de chapitres, mais il y a tant de rebondissements, de retournements de situation que l'on ne peut pas s'ennuyer une seconde en le lisant.

J'ai beaucoup aimé ce roman, j'ai appris beaucoup, j'ai voyagé dans cette Chine du XIXème siècle avec plaisir, tout en ne bougeant pas de chez moi, c'est la magie des bons romans...

Je ne peux que vous conseiller ce roman si vous ne connaissez pas encore Pearl Buck. C'est pour moi une très belle découverte, je vais lire d'autres romans de cette auteure, elle parle si bien de ce pays envoûtant et énigmatique qu'est la Chine.

Afficher en entier

On parle de Pearl Buck ici :

Photo de votre bibliothèque
2015-05-18T21:26:37+02:00

Dédicaces de Pearl Buck
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Stock : 18 livres

LGF - Le Livre de Poche : 15 livres

Moyer Bell and its subsidiaries : 4 livres

Payot : 2 livres

Archipoche : 2 livres

J'ai lu : 2 livres

L'Archipel : 2 livres

Pocket : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode