American Pie 5: O Último Stifler Virgem (The Naked Mile) 2006 | A tous les garçons que jai aimé | The Repair Shop - Season 3
Livres
433 203
Membres
355 071

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kathleen Grissom

191 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par SARA81 2018-07-07T12:04:36+02:00

Biographie

Nationalité : Canada

Biographie :

Kathleen Grissom est née et a grandi à Saskatchewan, une province de l'Ouest du Canada, située dans la région des prairies, entourée à l'ouest par l'Alberta, au nord par les Territoires du nord-ouest et à l'est par le Manitoba.

Elle est maintenant ancrée dans le south-side en Virginie. Elle et son mari vivent dans la plantation qu'ils ont rénovée.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.42/10
Nombre d'évaluations : 65

0 Citations 58 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Kathleen Grissom

Sortie Poche France/Français : 2018-02-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par A-Saulot 2018-04-21T08:33:15+02:00

Une belle histoire qui nous plonge dans l'Amérique des années 1830 et qui fait suite à "La colline des esclaves". Nous retrouvons James Pyke, le fils de Belle, héroïne du premier roman, devenu adulte. La première partie m'a semblé un peu longue, manquant de rythme, écueil compensé en partie par la suite, où l'intrigue s'étoffe et devient plus palpitante. Quant au personnage principal, James, j'ai beaucoup aimé sa complexité. En effet, au fil des pages, il évolue, nous surprend parfois par ses réactions. Ce que j'ai apprécié par-dessus tout, c'est le fait qu'il ne soit pas manichéen. Il n'a rien du héros parfait, mais il pourrait être n'importe lequel d'entre nous, avec ses forces et des failles. Même si je n'ai pas eu le même coup de cœur que pour le premier roman, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kalyani 2018-04-22T17:51:20+02:00

Quand j'ai su qu'il s'agissait en quelque sorte d'une suite de "La colline aux esclaves", j'ai sauté sur le livre.

J'ai moins été conquise par "Fuir la collines aux esclaves". Le roman est certes fort en émotion mais pas autant que "La colline aux esclaves".

La première partie se concentre surtout sur l'ascension sociale de James Pyk et de son histoire d'amour. La deuxième partie quant à elle, nous plonge dans le périple de James pour retrouver Pan et leur fuite. J'ai été beaucoup plus captivée par cette seconde partie qui a été intense et très intéressante même si parfois, j'avais l'impression que l'auteur prenait des raccourcis et qu'il y avait un peu trop de hasard.

Dans l'ensemble, ce roman est bon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-61 2018-04-25T09:31:38+02:00

magnifique histoire ! même si je me suis un peu perdue parfois au milieu de tous ces personnages. J'étais un peu étonnée par le prologue qui semblait raconter la fin de l'histoire mais en fait ce n'est qu'une bouchée qui donne envie de dévorer le livre ce que j'ai fait d'ailleurs

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fleurdencre 2018-04-29T08:35:12+02:00

J'ai une préférence pour le premier tome. Mais cela n'empêche pas celui-ci d'être excellent. Nous sommes vraiment plongé dans l'époque et dans les affres de l'esclavage.

Beaucoup d'émotion.

Spoiler(cliquez pour révéler)Seul petit regret, ne pas retrouver Lavinia excepté par quelques lettres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Metehera89 2018-05-21T14:35:34+02:00

Lu dans le cadre du Week-end à 1000 de Mai 2018 (Du vendredi 18 au dimanche 20)

Avis mitigé pour ce livre.

Bien que le roman soit construit sur une grande période historique, bien documentée, qu’est l’esclavage aux Etats-Unis, j’ai trouvé ce livre un peu trop dramatique pour moi.

D’ailleurs l’autrice l’explique en note d’auteur : elle a travaillé son roman en imaginant la lente descente aux enfers et déclassement social qu’aurais connu les habitants de la colline aux nègres. En bref, comme une succession de drame.

L’alternance des POV de Lavinia et de Belle qui au début donnait beaucoup de rythme à l’histoire a fini par devenir redondant.

Mais ce qui m’a le plus énervée et ennuyée dans ce livre, c’est le personnage de Lavinia. Je sais bien que le champ d’action des femmes à cette époque-là était très limitée mais c’est sa passivité face aux évènements les plus sordides qui m’a mis plusieurs fois mit hors de moi pendant ma lecture…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SARA81 2018-07-13T09:35:21+02:00

Lavinia, orpheline irlandaise de sept ans, est recueillie par le capitaine Pyke, après le décès de ses parents sur le bateau qui les amenait aux États-Unis. le capitaine la confie à Belle, une métisse qui vit dans une dépendance à côté de la maison du maître. Lavinia travaillera avec les domestiques de la grande maison.

Lavinia, bien qu'elle soit blanche, va grandir avec une famille noire à laquelle elle s'attache, elle aime Belle, Mama Mae , Papa George Beattie et Fanny comme s'ils étaient sa propre famille.Premiers émois amoureux,elle s'éprends de Ben, le fils de Mama Mae, mais elle est vouée à un autre destin que sa famille de coeur. Grâce à sa couleur de peau, elle aura un autre avenir................

Saga intéressante qui retrace la douloureuse période de l'esclavage dans une plantation aux États Unis et les personnages sont tous attachants .................

.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gribouille 2018-09-07T11:33:44+02:00

Plutôt bien, j'attends la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gribouille 2018-09-08T18:52:15+02:00

J'ai préféré cette suite au premier tome. émouvant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-10-09T20:08:03+02:00

Le premier opus, "La colline aux esclaves" m’avait retourné les tripes, me procurant des émotions en grand.

J’avais un peu peur de ne pas ressentir la même chose dans sa "suite" puisque je ne serais plus en compagnie du personnel de la plantation du capitaine Pyke à Tall Oaks puisque nous allions suivre la destinée de James et celle de Suckey, dont on avait fait connaissance dans le précédent volume.

Niveau émotions, elles furent différentes mais toujours au rendrez-vous car le personnage de James – qui s’est enfui de la plantation et apprend à se débrouiller seul – est émouvant dans le fait qu’il refuse sa condition de Nègre (sorry pour le mot, mais à cette époque de 1830…) puisqu’on lui a toujours dit qu’il appartenait à la classe Blanche.

Son secret, il va falloir le préserver, le protéger, car si les gens qu’il fréquente à Philadelphie apprennent ses origines négroïdes, il peut dire adieu à sa vie sociale, à sa position, à tout.

Bien que nous soyons dans le Nord et que les Noirs soient un peu mieux traité que dans le Sud, ils sont toujours esclaves et exclus de la Société. Nous ne sommes pas dans le monde des Bisounours et même si la liberté a une meilleure saveur dans le Nord que dans le Sud, il s’avère que les Noirs occupent toujours les places les plus basses dans la société.

Une trame prenante, plusieurs récits qui s’entrechoquent, car en plus de découvrir la vie de James, nous aurons celle du jeune Pan, enlevé par des marchands d’esclaves et celle de Suckey, qui n’a rien à envier à ses semblables.

Les conditions de vie déplorables et inhumaines des Noirs en ces temps reculés est bien décrite, et quelques scènes sont assez éprouvantes, comme ces colonnes d’esclaves, enchaînés et tirés par des cavaliers hargneux maniant le fouet en cuir avec violence et plaisir.

Ce roman est différent du premier, mais il m’a permis d’avoir des nouvelles des personnages qui évoluaient dans le premier et ces nouvelles m’ont fait plaisir pour certains et j’ai été peinée pour d’autres.

James est un personnage intéressant, émouvant et qui va évoluer au fil du temps, apprenant à considérer les Noirs comme des êtres vivants, des êtres humains et non comme des animaux. On ne peut pas trop lui en vouloir, on l’a élevé dans cette mentalité et en changer prend du temps.

Il va vivre des aventures stressantes, éprouvantes et devra renaître différemment pour pouvoir avancer sur le chemin de l’acceptation de soi et des autres. L’auteur amorce ces changements de manière subtiles ou brusques, tout dépend du moment et des événements, mais le tout est amené de manière réaliste.

Le récit est, une fois de plus, éprouvant pour l’âme et le cœur, il tord les tripes, donne envie de hurler, d’entrer dans le roman et d’en liquider quelques uns.

Mon cœur s’est serré plusieurs fois, dont une fois de trop car j’aurais aimé une autre destinée pour un personnage, mais il est vrai que nous aurions franchi alors les limites du réalisme pour entrer dans l’ère des Bisounours et que cela aurait enlevé cette part de réalité au récit.

Un roman qui m’a ému, comme son précédent, mais d’une autre manière car l’auteur, tout en restant dans le même sujet qu’est l’esclavage, a su renouveler son récit tout en gardant ce qui avait fait la recette du premier.

Un roman fort, profond, émouvant, dont on ne sort pas vraiment indemne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par YvesP 2018-10-12T14:54:58+02:00

J'ai beaucoup aimé ce livre suite de La Colline Aux Esclaves . cela etant, il peut etre lu sans avoir lu le precedent. Mais ce serait dommage car les deux livres sont passionnants. très bien documentés sur les horreurs de l'esclavagisme sans etre glauque . Je vous recommande ces deux livres.

Afficher en entier

Dédicaces de Kathleen Grissom
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

France Loisirs : 2 livres

Pocket : 2 livres

Editions Charleston : 1 livre

Guy Saint-Jean : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode