The Weather Channel | 2017 HD La stanza delle meraviglie (2017) | Femme Actuelle n°1541
Livres
432 662
Membres
354 671

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Joseph Sheridan Le Fanu

390 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Coco26890 2010-02-27T13:31:07+01:00

Biographie

Joseph Sheridan Le Fanu est né à Dublin le 28 août 1814 et est décédé le 10 février 1873 dans la même ville. Il grandit au centre de Dublin.

En 1832, il étudie le droit au Trinity College de Dublin où il publie ses premières nouvelles fantastiques. Il se dirige ensuite vers le journalisme.

En 1839, Joseph Sheridan Le Fanu entre au barreau de Dublin comme avocat. Parallèlement, il rédige la nouvelle Histoire de la famille de Tyrone. Le Fanu est également journaliste au Dublin Evening Mail, l'un des plus importants journaux de Dublin. En 1841, Joseph devient directeur et propriétaire du journal The Warder.

En 1844, il se mari avec Susanna Bennett avec qui il aura trois enfants.

Après la mort de sa femme, le 28 avril 1858, Joseph Sheridan Le Fanu se consacre exclusivement à l'écriture de romans fantastiques. Au mois de juillet 1861, Le Fanu devient propriétaire du Dublin university magazine, important journal victorien d'Irlande pour la littérature et les idées. C'est dans ce journal qu'il publiera la plupart de ses œuvres.

En 1869, Le Fanu vend le Dublin University Magazine, dont il abandonnera la direction en 1872. Cette même année, l'homme de lettres publie son recueil de nouvelles le plus célèbre, dont le plus classique qui allait inspirer un autre célèbre écrivain irlandais 25 ans plus tard (Bram Stoker), Carmilla.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.84/10
Nombre d'évaluations : 103

0 Citations 82 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Joseph Sheridan Le Fanu

Sortie France/Français : 2014-10-08

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par gowithlurk 2017-12-12T21:55:28+01:00

J'ai entendu parler de la série Carmilla il y a très longtemps sans pour autant savoir que ce roman en était l'origine. Je n'aime pas la lecture fantastique et pourtant, j'ai adoré ce livre. L'auteur nous plonge une atmosphère frissonnante pour nous faire rencontrer l’ancêtre de Dracula. Il s'agit également d'une histoire d'amour lesbienne racontée à travers les yeux de la jeune et naïve Laura.

J'ai commencé ce livre et je ne l'ai pas lâché jusqu'à la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JessSwann 2017-12-17T17:53:16+01:00

Un classique de la littérature gothique qui pose les fondements de la "bit lit" en introduisant le personnage de Carmilla, jeune "oupire" à la beauté irréelle et dont la sexualité se teinte de souffre... En effet, la relation qui l'unit à Laura, la narratrice, n'a rien d'innocent. Dans ce roman, on sent le fondement de la beauté et de la sensualité propre aux vampires et j'aime la relation ambivalente qui unit Laura à Carmilla. Cette dernière est d'ailleurs très claire en promettant à Laura que leur amour la conduira à la mort... Le tout est habilement mené jusqu'à la visite du fameux général qui donne une explication à l'acharnement que met Carmilla à séduire Laura et à la "sucer" jusqu'au bout. Le tout; remis dans le contexte de l'époque, est très audacieux et je ne suis pas étonnée de lire que le roman a été, en son temps, frappé par les censeurs. Le tout se suit avec plaisir et sans fausse note, l'érotisme apparaissant en sub texte tout du long...

Ce que j'aime : découvrir les fondements du mythe du vampire dans la littérature, le rappel à Elizabeth Bathory

Ce que j'aime moins : comme dans la plupart des romans gothiques, la fin est aisement devinable même si j'aurais aimé avoir plus de précisions sur le devenir de l'âme de Carmilla

En bref : Un roman sulfureux porté par une plume élégante qui met en scène une vampire audacieuse

Ma note

7/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rose-18 2017-12-21T20:16:25+01:00

J'avais adoré ce roman durant mon adolescence.Un roman à la première personne où nous suivons les pensées et confidences d'une jeune fille naïve qui rencontra et devint amie avec Carmilla. L'héroïne nous partage sa fascination et son amour pour l'être damnée. L'écriture est toute en sensualité dans un univers gothique de chateaux et de dames de la haute société. Ce petit roman est un préambule nécessaire à Dracula pour tout ceux qui s'intéressent à l'origine de la littérature vampirique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zelina 2018-04-21T18:27:55+02:00

pas assez connu ce roman de vampire !

Simple et rapide à lire, il est racontée par l'héroïne, une jeune fille dont le père accueille une étrangère: un soir, elle et sa mère ont un accident devant leur manoir. La mère prétextant devoir partir le plus vite possible et souhaitant laisser sa fille dans une auberge, le père de la narratrice lui propose de la garder.

C'est ainsi que Carmilla devient leur invitée.

La narratrice est très étonnée car elle a déjà vu cette jeune fille dans un cauchemar d'enfance. Carmilla prétend l'avoir vu elle aussi.

Les deux jeunes filles se lient d'amitié mais bientôt la narratrice est victime d'une étrange maladie. D'ailleurs, dans les environs, nombreuses sont les morts inexpliquées...

Spoiler(cliquez pour révéler)L'arrivée d'un ami du père de la narratrice, dont la nièce était morte victime d'une vampire qui n'était autre que Carmilla, permet de lever le voile sur ce mystère : Carmilla est décapitée et la narratrice guérit.

Il n'y a pas beaucoup de suspens mais c'est vraiment une bonne histoire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-05-02T16:32:55+02:00

L'un des premiers romans de vampires (avant Dracula !), monument gothique, tout y est : le château isolé, la maladie mystérieuse, l'attraction irrésistible envers un personnage dangereux, le chasseur de vampire... C'est clairement le roman qui pose les bases du genre, avec une efficacité redoutable, malgré son âge et le fait qu'on connaisse bien mieux les œuvres qui ont suivi que ce roman, qui était là avant. On tremble pour la jeune fille, on est intrigué par Carmilla, pour qui on ressent une certaine pitié, malgré tout. Pour tout fan de vampire, il est à lire, c'est certain !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mishakal-Yveldir 2018-05-09T11:09:50+02:00

Il s'agit pour moi d'une relecture. Je l'ai lu la première fois en 2009 et j'avais adoré. Je me suis aperçue que j'avais oublié plus de la moitié du livre.

Carmilla a inspiré Dracula. C'est un vampire intéressant, languide, aux humeurs changeantes.

On suit l'histoire du point de vue de Laura qui la ponctue de descriptions fort agréables. Le petit pont en pierre, les bois et la lune qui scintille sur son château. De jolis paysages, une plume délicate.

C'est relativement court. Moi j'appelle ça une novella. Et j'ai décroché la critique de fin parce que insister sur le fait que l'amour entre femmes est quelque chose de tabou et interdit, un peu ça va, après c'est chiant. On aurait presque senti le bon petit chrétien dans son prêche.

En parlant de religion, Sheridan Le Fanu était protestant. Vous imaginez qu'un religieux qui écrit une histoire de vampires qui fleure bon le yuri, ça choque. Il a écrit Carmilla en fin de carrière donc bon, ça passe.

Je n'ai pas grand-chose à ajouter. Je pense que tout amateur de vampirisme doit le lire au moins une fois pour comprendre qu'il a inspiré les chefs-d'œuvre actuels. Et c'est une lecture agréable donc foncez !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurationnelle 2018-05-12T09:45:17+02:00

Carmilla envoûte ses victimes, ses lecteurs. Le désir féminin est le sujet principal de ce roman séduisant par la force de la suggestion, c'est un amour charnel et violent, abstrait et absolu. C'est un désir de vie et de mort voire un désir de connaissance de Carmilla, de cette violence qui se cache et ne se découvre que lorsqu'elle s'insinue pour satisfaire une volonté de puissance. Carmilla, c'est aussi la voix de la nature sanglante, quand le naturel devient surnaturel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mavie95 2018-06-07T21:25:25+02:00

J'avais hâte de découvrir ce mythe vampirique si peu connu qui a été un véritable coup de coeur ! J'ai adoré les personnages soit un peu stupide soit calculateur et séducteur, l'ambiance noir et glauque, cette relation lesbienne entre les deux jeunes femmes d'une grande sensualité mais aussi teintée d'innocence. Tellement triste que le livre se dévore si vite ! En tout cas, j'ai beaucoup plus apprécié cette histoire que celle de Dracula.

Une perle à découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Peridot 2018-08-22T16:10:02+02:00

C'est un classique de la littérature qui a inspiré Bram Stocker pour écrire son célèbre roman « Dracula ». L'intrigue peux paraître très simple uniquement parce qu'à notre époque, nous sommes habitués aux histoires de vampires, mais était pour l'époque quelque chose d'entièrement nouveau (en 1872), explorant au passage un thème qui ne devaient pas être souvent lu durant cette période, celui de l'homosexualité féminine. J'aurais seulement souhaitée que le livre soit plus long et que la relation de Laura et Carmilla soit plus développée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mataii 2018-08-26T20:41:07+02:00

Roman écrit bien avant la naissance de Dracula. L'histoire est racontée par Laura, héroïne principale, châtelaine, maladive, et vivant seule avec son père.

Elle est témoin d'un accident d'attelage et fait la rencontre de la vénéneuse Carmilla.

Sa vie en devient bouleversée. Elle qui est habituée à ne côtoyer que son père et ses domestiques va très vite se rapprocher de l'enivrante Carmilla. Cette dernière use et abuse de ses charmes sur Laura, et devient irrémédiablement séduite.

Mais à côté de ça, des choses étranges se produisent la nuit, des cauchemars, des présences obscures...jusqu'à la découverte de la réelle identité de Carmilla.

Le vampire n'est pas masculin mais féminin. C'est une femme d'une beauté fatale qui vampirise ses victimes de plusieurs manières : les pensées, l'énergie vitale et enfin le sang...tout y passe. Laura ne peut vraiment résister. Ses réactions sont très étranges, souvent naïves. Leur relation est étonnante : dans la séduction, mais aussi teintée d'innocence. C'est d'ailleurs c'est ambiguïté qui a dû permettre à cette oeuvre d'être publiée dans une époque puritaine où l'homosexualité devait choquer !

Afficher en entier

Dédicaces de Joseph Sheridan Le Fanu
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Phébus : 6 livres

José Corti : 4 livres

N.E.O. (Nouvelles éditions Oswald) : 4 livres

Denoël : 3 livres

Marabout : 2 livres

LGF - Le Livre de Poche : 2 livres

Hatier : 2 livres

Éric Losfeld : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode