Mix Vegetable | Morgen auf | A Star Is Born 2018 720p HDCAM-1XBET
Livres
432 742
Membres
354 770

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Agnes Grey



Description ajoutée par anonyme 2016-02-03T07:07:49+01:00

Résumé

Agnès Grey est la fille du pasteur d'un village du nord de l'Angleterre. Ses parents ayant subi un revers de fortune, Agnès décide de les aider financièrement en occupant l'un des rares emplois permis aux femmes respectables au début de l'ère victorienne : gouvernante d'enfants de riches. Elle travaille dans deux familles, les Bloomfield et les Murray, et doit bientôt faire face à l'indiscipline des enfants gâtés. Elle s'aperçoit aussi que, dans cette riche bourgeoisie terrienne, l'argent et le statut détruisent les valeurs sociales et morales.

Afficher en entier

Classement en biblio - 178 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Didie6 2014-11-11T20:25:03+01:00

Toutes les histoires vraies portent avec elles une instruction, bien que dans quelques-unes le trésor soit difficile à trouver, et si mince en quantité, que le noyau sec et ridé ne vaut souvent pas la peine que l’on a eue de casser la noix

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Mellana 2018-09-21T17:39:05+02:00
Argent

Je dois dire que c'est un très joli roman qui m'a beaucoup plu globalement.

La description de la vie de gouvernante était extrêmement intéressante et pédagogique. Je comprends mieux ce que voulait dire Jane Fairfax dans Emma lorsqu'elle parle d'état d'esclavage, ça m'a un peu rappelé le livre d'Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements. C'était vraiment une situation horrible et dégradante, je n'imagine pas vivre une expérience pareille, c'est un coup à vaciller entre burn-out et dépression. Je ne pense pas que ce soit exagéré : ça existe parfaitement des enfants (et des familles !) aussi insupportables et manquant totalement de savoir-vivre. Et c'est normal qu'Anne Brontë ne montre que ce genre d'enfants, elle en fait un plaidoyer en faveur des gouvernantes, elle s'appuie donc sur ce qui le justifie.

J'ai eu la sensation de lire une autobiographie d'Anne, ce qui explique peut-être pourquoi le personnage d'Agnes est moins dur et plus timide que ceux des autres sœurs Brontë. Elle correspond bien à ce qu'on sait d'Anne, à savoir qu'elle est plus calme et douce, mais qu'elle n'est pas pour autant faible ou molle. Comme certains connaisseurs le savent, elle avait une certaine obstination et une force tranquille. Elle n'était pas violente ou vive mais capable de beaucoup quand elle prenait une décision. Il suffit de voir sa détermination à travailler en tant que gouvernante, même après son horrible première expérience.

Spoiler(cliquez pour révéler)Pour ce qui est de la romance, je l'ai beaucoup appréciée. M.Weston m'a paru un prétendant tout-à-fait intéressant, intelligent, cultivé, avec une vraie force de caractère et une droiture morale qui ne le rend pas pour autant rigide ou fade : c'est ce qu'aurait dû être Edmund Bertram dans Mansfield Park pour être plus attrayant. Certes M.Weston n'est pas un boute-en-train mais personnellement je l'ai trouvé bien agréable et je comprends que la douce et pieuse Agnes Grey ait pu être bouleversée par lui, leur union était naturelle. Le seul souci, c'est le manque de développement de liens entre les protagonistes : la romance commence très bien, mais à peine les protagonistes ont-ils le temps de se rencontrer et d'échanger quelques paroles, un début de connaissance, que miss Murray tient Agnes à l'écart. D'ailleurs quel comportement de peste a celle-ci ! Qu'elle s'amuse à flirter avec différents hommes sans aller jusqu'au mariage, passe encore pour moi qui suis, en tant que lectrice du 21ème siècle, peu choquée par ceci (encore qu'elle joue avec les sentiments de ses prétendants), mais s'acharner à vouloir séduire le seul homme pour lequel la pauvre Agnes a montré un tant soi peu d'intérêt ! C'est très bas, d'autant plus que sa gouvernante est très bonne avec elle. J'en profite pour faire un petit aparté : j'aime beaucoup que la deuxième famille dans laquelle Agnes travaille soit désagréable, mais de manière plus nuancée (et peut-être plus courante aussi) que la première. Je trouve que ça apporte une belle nuance au récit.

Bref, j'espérais qu'après le mariage de la peste, Agnes aurait l'occasion de reprendre sa relation avec le pasteur, afin d'approfondir un peu leur histoire avant l'obstacle suivant qui ne manquerait pas de se présenter, mais hélas non : il éveille à peine l'intérêt qu'il disparaît... Mais l'idée de base de cette romance (et son aboutissement) m'a séduite. À titre personnel, j'ai aussi été séduite parce que l'image que j'avais de M.Weston était celle de l'acteur Sam Riley.

Un point très positif du roman : le style, je l'ai beaucoup aimé. Je l'ai trouvé bien plus digeste que celui de ses sœurs et moins grandiloquent, ce qui m'a rendu le livre très agréable à lire. Je le trouve plus réaliste que romantique, très sobre sans être aride. Je vous confesse qu'il m'évoque un peu celui de Jane Austen et a donc ma préférence. J'aime beaucoup les descriptions notamment, qui ne prennent pas beaucoup de place tout en permettant de planter le décor, mais surtout les pensées d'Agnes Grey. J'aime beaucoup sa délicatesse d'esprit, elle est très croyante mais de manière retenue, sans tout ramener à la religion ou prier de façon exaltée. Elle me plaît beaucoup cette jeune fille, je l'aurais bien suivie plus longtemps ; ce qui nous amène au point suivant.

Pour parler des points négatifs, je dirai que le récit était trop court à mon goût, j'ai trouvé ça vraiment dommage, d'autant que je prenais plaisir à lire la vie d'Agnes et à suivre les méandres de son esprit calme mais déterminé. Le dénouement m'a paru un peu rapide et improbable, ce qui m'a un peu gênée car le récit ici est plus réaliste et ne laisse pas place au surnaturel et à l'invraisemblable comme dans Jane Eyre. Bref, j'ai un sentiment d'inachevé à cause de la fin un peu "bâclée" du roman. Je veux dire, on attend longtemps qu'il se passe quelque chose, puis M.Weston arrive et en deux pages, Agnes nous apprend que sa mère l'adore et il la demande en mariage. Dans l'idée c'est parfait, mais j'ai l'impression d'un manque criant de romantisme (au sens commun du terme) et d'émotion lors de cette demande en mariage qu'on espère depuis si longtemps.

Ce qui m'amène au sentiment de compassion teinté de tristesse que j'éprouve pour l'auteure à la conclusion du récit (à partir du moment où le pasteur refait surface). Je ne sais pas à quel point je peux viser juste ou pas, mais ça me fait fortement l'impression d'un rêve, voire d'un fantasme, d'Anne. Il faut dire que l'héroïne, de par son caractère, et de par son métier, fait énormément penser à elle et ceci me fait donc soupçonner qu'elle a écrit sa propre fin heureuse rêvée, pressentant peut-être qu'elle n'en connaîtrait pas (et il y avait en effet peu de chance, étant donné sa situation financière).

Pour conclure, je finirai en disant que ce roman m'a beaucoup plu, plus que les Hauts de Hurlevent en tout cas, et peut-être même plus que Jane Eyre. Jane Eyre a pour lui un récit suffisamment long et construit pour satisfaire mon appétit de lectrice, mais le style est, pour moi, en faveur d'Anne. Son roman est fait d'une multitude de petites touches discrètes qui donnent un résultat très délicat.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliette84 2018-06-10T17:45:30+02:00
Argent

Un classique court et rafraîchissant dont la beauté de l'écriture est l'une de ses grandes qualités.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Myrajane 2018-02-23T21:05:02+01:00
Argent

Et bien c'est un sympathique petit ouvrage. Je l'ai lu d'une traite! Anne Brontë a vraiment une écriture fluide, c'est vraiment agréable. Elle est moins dans les élans passionnels que ses sœurs mais c'est portraits sont vraiment saisissants. Elle capte parfaitement les traits psychologiques pour créer des personnages (ou décrire des personnes réelles?!) d'une façon vraiment fine.

J'ai bien envie de lire son second roman pour me faire une opinion plus poussée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isallya 2017-11-10T22:51:06+01:00
Bronze

Ce livre est un paradoxe à lui tout seul : je l'ai trouvé à la fois incroyablement rapide et incroyablement lent.

Rapide, parce qu'Anne Brontë multiplie les ellipses et que les chapitres ressemblent finalement à des extraits choisis nous exposant une situation générale plutôt qu'une histoire continue qui s'interromperait à un certain point à la fin d'un chapitre et recommencerait au même point au chapitre suivant -ce n'est généralement pas le cas, donc.

Lent parce que finalement, il ne se passe pas grand-chose et je n'ai pas trouvé de grand intérêt à ce livre si ce n'est une forme de réflexion sur la condition des gouvernantes à l'époque d'Anne Brontë. Mais comme, une fois encore, ma lecture m'a semblé assez hachée, j'ai trouvé que cette critique aurait gagné à être approfondie. La faute au format du livre, peut-être aussi, puisqu'il est court...

En bref, une lecture assez laborieuse, qui m'a laissée froide, qui aurait mérité d'être plus approfondie, mais que je ne parviens pourtant pas à ne pas aimer -il possède un petit quelque chose qui m'en empêche, mais je ne saurais pas dire quoi...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2017-09-29T15:11:42+02:00
Bronze

Et voilà, j'ai découvert la troisième écrivaine Brontë ! Comme je m'y attendais, les thèmes d'Anne se rapprochent plus de ceux de Charlotte que de ceux d'Emily - et heureusement pour moi, ayant un mauvais souvenir des Hauts de Hurlevent.

Agnès est une jeune fille dont la famille s'appauvrit suite à un mauvais placement financier et qui décide donc de devenir gouvernante. Malheureusement, tous les enfants ne sont pas de caractères faciles et elle en fera l'amère expérience... en ayant sa première expérience professionnelle auprès de petits démons (imaginez ce qu'il peut y avoir de pire chez les enfants, répartis entre trois gamins) dont les parents se voilent la face et lui interdisent toute possibilité de sanction.

Vous avez là la première partie du roman, la seconde se déroulant chez une autre famille où les enjeux seront un peu plus subtils. On y évoque notamment la timidité et la confiance en soi. En l'occurrence, Agnès occupe une position sociale inférieure à celle des personnes qu'elle côtoie, ce qui la conduit à ne pas exprimer son caractère, à la rendre transparente, à marcher derrière les autres. Cela a particulièrement résonné en moi, puisque la situation est la même en cas de manque de confiance en soi ; c'est un aspect assez minime du roman, mais qui m'a particulièrement touchée.

Par contre, j'ai trouvé que l'histoire était trop rapide. À un moment, j'ai eu l'impression d'une série de jérémiades, parce que la narratrice évoquait beaucoup de choses à l'imparfait, on ne suivait pas des actions mais des situations qui se reproduisaient. L'histoire reste en surface, malgré les réflexions d'Agnès sur le bien et le mal - ce qui me fait sauter des passages entiers-, et la fin est très rapide. Du même coup, la psychologie des personnages est bâclée, ce qui fait que je n'ai pas réussi à m'y attacher...

Pour moi, ce n'est pas la crème de la littérature victorienne, mais c'est un roman court qui se lit plutôt bien !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Allebei 2017-09-21T19:49:28+02:00
Argent

Même si ce livre a été écrit au XIXème siècle, rien ne semble avoir changé. L'héroïne du livre est la proie d'enfants gâtés, pourris, odieux, voire cruels juste parce qu'elle a besoin de travailler. Les parents abusent de leur condition et ne sont pas cléments pour une jeune femme qui se donne beaucoup de mal pour éduquer à leur place leur progéniture très antipathique. On finit par détester cette société hypocrite et avoir de la compassion pour le très patient personnage principal. Et on retrouve ces mêmes comportements aujourd'hui. Sauf que ce sont les profs qui ont pris la place des gouvernantes...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Avalon 2017-06-17T10:19:08+02:00
Lu aussi

Ce roman est une très bonne découverte car je ne connaissais même pas l'existence d'Anne Brontë.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par accroolivre 2017-03-31T15:27:16+02:00
Diamant

Je connaissais les oeuvres de Charlotte et d'Emily Bronte mais pas du tout ceux d'Anne et pour moi cela reste une belle découverte j'ai adoré son style. Elle décrit ses années de gouvernante et nous fait part de ses impressions et des difficultés a exercés dans les familles snobs à travers son personnage d'Agnes Grey

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vanessa-6 2017-02-08T16:49:00+01:00
Diamant

Un très beau roman. Un chef d'oeuvre de la littérature Anglaise.

J'adore ce livre , un de mes préféré des sœurs Brontë.

Une plongée dans le monde des gouvernantes Anglaises.

Agnès Grey est un personnage attachant qui malgré les difficultés rencontrés a su garder ses valeurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marmotte-s 2016-11-19T09:39:51+01:00
Diamant

Pour moi ce roman est une belle découverte. Agnes Grey jeune fille droite avec des valeurs qui va découvrir diverses difficultés en exerçant dans les familles de la haute bourgeoisie comme gouvernante. Anne Bronte nous permet de découvrir la profession de gouvernante dans l’Angleterre du XIXe siècle.

Afficher en entier

Date de sortie

Agnes Grey

  • France : 2012-02-23 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 178
Commentaires 29
Extraits 38
Evaluations 57
Note globale 7.67 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode