Interview : Lucie Pierrat-Pajot revient sur Les mystères de Larispem et son parcours littéraire

lucie-pierrat-pajot-770820-250-400Avec son premier roman, Les mystères de LarispemLucie Pierrat-Pajot s’est taillé une jolie place dans le paysage de la littérature jeunesse. Il faut dire que son roman a été désigné parmi pas moins de 800 manuscrits pour être lauréat du premier roman jeunesse Gallimard-RTL-Télérama. Audacieux et original, le livre de la jeune écrivain nous invite à plonger dans une intrigue historique où les destins de trois personnages hauts en couleurs se croisent alors que le destin politique de Larispem s’apprête à basculer.

Sa passion pour la lecture et l’écriture, son entrée en littérature, ses projets à venir, Lucie Pierrat-Pajot s’est confiée à nous. Zoom sur un auteur à suivre !

Comment vous est venu le goût pour l’écriture ?

Pour moi l’écriture n’est que le prolongement naturel de mon goût pour les histoires et la lecture. J’ai très vite eu envie de mettre mes propres récits par écrit !

En général, à quel moments et dans quelles situations écrivez-vous?

Je ne suis jamais aussi bien que chez moi, avec de la musique dans les oreilles et de la théine dans les veines ! Par contrainte plus que par choix, c’est souvent le soir que j’écris.

Comment êtes-vous passée de l’écriture de nouvelles (ou de simples chapitres), à celle d’un livre entier ?

Je crois qu’il n’y a pas eu de transition. Un de mes écrits les plus anciens (j’étais au collège) est un petit roman. Il n’est pas long, mais il est complet. Je crois que toutes les nouvelles que j’ai écrites étaient destinées à des concours. Pour moi, écrire une nouvelle ou un roman relève de deux démarches différentes.

Quels conseils pourriez-vous donner à ceux qui aiment écrire et qui souhaitent aller plus loin dans l’écriture ?

Je dirais : lire beaucoup, être curieux de tout et surtout persévérer, persévérer, persévérer !

En matière de lecture, quelle lectrice êtes-vous, quels sont par exemple vos auteurs/œuvres préféré(e)s ?

les-mysteres-de-larispem-tome-1-le-sang-jamais-n-oublie-774175-264-432Les littératures de l’imaginaire ont toujours eu ma préférence, que ce soit des romans étiquetés « jeunesse » ou pas. J’aime les univers denses et imaginatifs ! Dans ma bibliothèque on trouvera par exemple des énormes pavés comme Jonathan Strange et Mr Norrell de Susanna Clarke ou encore Gagner la Guerre de Jean-Philippe Jaworski, deux livres que j’ai adorés et que je pourrais relire des dizaines de fois avec le même plaisir, mais aussi des romans jeunesse comme Le Château de Hurle de Dianna Wyne Jones, Le Passeur de Lois Lowry ou Le voleur d’éternité de Clive Barker.

Quelles sont vos principales influences en matière de littérature ?

J’aurais bien du mal à les identifier ! Tout ce que je peux lire, voir, entendre peut m’influencer à des degrés divers mais je crois que le réel, les actualités, les découvertes scientifiques, les débats de société m’influencent d’avantage que la fiction.

Pouvez-vous nous dire un ou deux mots / indices sur vos projets d’écriture à venir ?

Là, je suis concentrée sur Les mystères de Larispem ! Écrire la suite d’une série, dont le premier tome est publié, est pour moi une expérience inédite – et stressante – ! Quand j’en aurai fini avec ça, j’ai des pistes à creuser dans des domaines aussi variés que le roman gothique ou la science fiction… Affaires à suivre !

Partagez cet article !